Home @Home & Sorties Betty Autier: la vie de blogueuse qui ne fait pas rêver

Betty Autier: la vie de blogueuse qui ne fait pas rêver

Betty Autier
Betty Autier, star du "Blog de Betty" vient de sortir un livre autobiographique. Loin de sa vie merveilleuse online, elle se confie sur la dure réalité de sa célébrité. Le rêve est peut-être bien plus proche de notre réalité. 

"Pour la première fois depuis la création du Blog de Betty, j'ai décidé de vous raconter mon incroyable aventure". Dès les premières lignes, Betty nous ouvre les portes de sa réalité. Celle de blogueuse star, adulée par des milliers de personnes. 17 millions, pour être plus précise. Et autant de possibilités de commentaires désobligeants.

"Être différente me portait préjudice"

De sa plus tendre enfance à ses années lycée, Betty conte sa vie, nous prêtant son journal intime tant convoité. La vie de blogueuse est intrigante.

Elle fait naître des curiosités, parfois malsaines, chez les lecteurs.

Comme si le fait de montrer un bout de sa garde-robe donnait le droit de critiquer à tout-va. Avec ce premier livre, Betty répond à la majorité des interrogations que se posent ses followers: à quoi ressemble son dressing? Sa journée type? Pourquoi a-t-elle rompu avec son mec? Que va devenir le blog? Est-elle anorexique? Telle une bonne copine, elle ouvre son jardin secret et ne craint pas d'énoncer sa boulimie, les pires commentaires reçus sur son blog, ses conseils pour être belle en photo. 

Photo du livre

À travers cet ouvrage au graphisme parfaitement léché, Betty aborde tant des sujets complètement superficiels que des moments difficiles et privés. On y découvre une jeune femme sensible et fragile mais aussi ambitieuse qui a appris à nier les 5% de commentaires méchants des gens pour ne garder que les 95% positifs. 

Une vie de rêve?

Certes, il y a les cadeaux hors de prix, les voyages, un grand appartement en plein Paris et tout le reste. Mais Betty dévoile l'envers du décor et la difficulté de ne pas être "parfaite" dans un monde d'image.

Cette complainte à demi-mot ne rivalise pourtant pas avec les clichés de ses 502 paires de chaussures, son immense dressing et ses photos de voyage.

Le ton de "Betty" est léger, parfois un peu creux. Les sujets sensibles sont survolés, ponctués de "ah ah ah". Les 183 pages se lisent en un trajet de train et nous laissent sur notre faim, nous les plus fidèles lectrices de Betty. Malgré tout, il fera un cadeau idéal sous le sapin pour des adolescentes addict aux réseaux sociaux et au paraître. Il décevra peut-être les plus anciens followers de la blogueuse, qui ont, eux aussi, grandi depuis ce premier article en mai 2007. 

 

Une photo publiée par Betty Autier (@bettyautier) le

"Betty", par Betty Autier. 19,90 € aux éditions Flammarion

Nos lectures: