Home Food Le barbecue est-il mauvais pour la santé?

Le barbecue est-il mauvais pour la santé?

getty images
getty images

L’été rime forcément avec barbecues dans le jardin. On ne résiste pas à la délicieuse odeur de saucisses grillées mais ce mode de cuisson est-il nocif pour la santé?

Geneviève Mahin, nutritionniste psychothérapeute, répond à cette question sur son blog en collaboration avec Linda Gray, nutrithérapeute.

La viande, à consommer avec modération

« La viande n’est pas mauvaise pour la santé quand elle est consommée en quantité raisonnable car elle nous apporte des protéines de qualité, du cholestérol (et quoi qu’on en pense, nous en avons besoin) et certaines vitamines et minéraux indispensables » rassure Linda Gray.

Par contre, la surconsommation de viande est nocive et augmente particulièrement le risque de maladies cardio-vasculaires. Pour la santé, il est conseillé de consommer 500 grammes de viande par semaine dont maximum 300 grammes de viande rouge.

Une question de cuisson

« Quand on cuit de la viande, on doit garder en tête deux choses importantes: le type de cuisson et l’apport en matière grasse. Cuire un morceau de viande à la poêle avec du beurre, dont le point de fumée est à 120°, est plus néfaste pour notre santé qu’une cuisson au four à basse température à 95° dans de l’huile de colza ou de l’huile d’olive » explique Linda Gray.

Les cuissons des viandes à haute température sont en lien avec l’augmentation des cancers colo-rectaux, des risques liés à l’acidose, du stress oxydatif et de l’inflammation.

Pourquoi faut-il se méfier du barbecue?

« Comparé à la vapeur, au four doux et à la mijoteuse, le barbecue est considéré comme un mode de cuisson défavorable dans l’absolu » prévient Linda Gray. Il associe deux risques :

  • les amines hétérocycliques (AH) qui apparaissent avec une cuisson supérieure à 180°, surtout pour la viande rouge à cause du fer.
  • les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) produits par la combinaison de la chaleur et la fumée. Se tenir à proximité d’un barbecue équivaudrait à fumer un paquet de cigarettes!

Les conseils de pro

Geneviève Mahin et Linda Gray donnent quelques astuces pour éviter un maximum les effets néfastes du barbecue.

  • Le barbecue vertical permet de limiter considérablement les HAP.
  • Le barbecue au gaz ou les planchas ont un impact moins lourd par rapport à un barbecue au charbon.
  • Jetez du sel sur les flammes pour éteindre le feu de braises pour limiter l’impact de la chaleur.
  • Respectez une distance d’au moins 10 cm entre la grille et les braises.
  • Les papillotes sont parfaites pour le poisson. Cette cuisson va réduire l’impact des AH.
  • Des études ont démontré que certaines marinades à base de vin, de thé ou de bière pouvaient diminuer les effets des AH. Retrouvez des idées de délicieuses marinades dans cet article.
  • Certaines plantes aromatiques sont riches en polyphénols anti-oxydants comme le thym, le romarin, la menthe poivrée, la marjolaine, l’origan et le basilic. Côté épices, le curcuma, le girofle, le poivre noir et le gingembre sont bourrés de bienfaits. Les oignons, l’ail et les agrumes complètent la listes des ingrédients bons pour la santé à inviter à votre barbecue.
  • Les principaux anti-oxydants se trouvent dans les fruits et légumes. N’hésitez pas à accompagner votre viande marinée et cuite loin des braises avec de belles salades gourmandes et de saison!

Retrouvez l’article complet de Geneviève Mahin et des tas d’autres conseils nutrition sur ce site Internet.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.