Home Culture Cinéma VU ET APPROUVÉ: on a adoré “Nos étoiles vagabondes”, le nouveau film...

VU ET APPROUVÉ: on a adoré “Nos étoiles vagabondes”, le nouveau film de Nekfeu

Nekfeu

Maxime, notre vidéaste, était parmi les premiers à découvrir en salle “Nos étoiles vagabondes”, le nouveau film de Nekfeu. Il nous livre le récit de cette expérience musicale transcendante.

“Je suis complètement à la bourre”, voici la première pensée qui me vient à l’esprit lorsque j’évoque ma soirée d’hier. Le film, programmé uniquement au Kinepolis, démarrait précisément à 20h.

Aaaaah! Impossible, inimaginable de louper le début de la séance. Moi qui attendais l’événement depuis déjà plusieurs semaines! Enfin arrivé sur place, la salle est archi comble. Plus un seul siège de libre! Deux années se sont écoulées depuis la sortie du dernier album, et pourtant, les fidèles de Nekfeu semblent répondre toujours à l’appel.

La trame du documentaire est simple: à Paris, le jeune rappeur ne trouve pas l’inspiration pour réaliser son troisième projet musical personnel. Face à cette page blanche, le Fennec décide de partir avec sa clique de potes pour un voyage inspiré et inspirant.

Nous voilà donc embarqués avec eux dans une aventure qui nous mènera du Japon à la Nouvelle-Orléans, en passant par Bruxelles (hé hé!), Los Angeles, ou encore sur l’île de Mytilène, en Grèce, d’où est originaire la famille du rappeur.

Du rire aux larmes

Dans cette recherche créative, le rappeur nous fait vivre de belles émotions. On rit, on est admiratifs, émus, on vit des moments forts et intenses, comme lorsque la team fait la connaissance d’un jeune artiste de rue et lui propose de venir enregistrer en studio, ou lorsqu’on rencontre un émigré racontant son histoire et son arrivée en Grèce.

Le documentaire est très fluide; alternant sans cesse images très authentiques et images calibrées, filmées au ralenti avec un drone. Le tout accompagné des nouvelles chansons du rappeur parisien.

Les plans des paysages sont in-cro-yables et donnent juste envie de prendre son sac à dos et de se barrer avec ses potes loin, loin, loin! Nekfeu devrait penser à travailler pour un office de tourisme (il y a peut-être une reconversion possible pour une fin de carrière de ce côté-là).

Pas le temps de s’ennuyer un seul instant donc. Même pour une personne que Nekfeu n’aurait pas encore réussi à rallier à sa cause.

Seule frustration tout le long du film: l’envie de faire pause pour réécouter les morceaux ou bien revenir sur certaines séquences. “D’office, j’irai le revoir en streaming!” se dit-on.

En sortant de la salle, les conversations sont unanimes: “J’ai adoré ceci blah blah blah”, “j’ai adoré cela blah blah blah”, “il est toujours aussi fort”, “il n’a rien perdu”. Aucun doute, ce soir le rappeur a mis tout le monde d’accord.

Le retour de Flamme

En rentrant chez moi, je découvre que l’album est sorti sur toutes les plateformes de streaming. Et sans surprise, il est à la hauteur du film.

La musique à fond sur mes enceintes, je m’ambiance sur “Koala Mouillé”, je découvre “Dans l’univers”, la collaboration inattendue, mais néanmoins fort réussie, avec Vanessa Paradis et je kiffe immédiatement “Tricheur” avec Damso. Par-fait.

Maintenant, je n’ai plus qu’à écouter l’album en boucle et à attendre gentiment le jeudi 4 juillet pour voir Nekfeu galvaniser la foule des Ardentes comme seul lui sait le faire. Hâte!

Texte: Maxime Cassart

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.