Home Culture ON A VU: 3 mètres au-dessus du ciel, la série Netflix qui...

ON A VU: 3 mètres au-dessus du ciel, la série Netflix qui sent bon l’été

Si vous ressentez un besoin de légèreté et d’évasion, on a la solution: “3 mètres au-dessus du ciel (Summetime)”, la nouvelle série originale de Netflix, issue d’une production italienne. Au programme: amour, été et grand soleil.

Le titre vous dit quelque chose? C’est normal! On connaissait les films espagnols “3 mètres au-dessus du ciel”, voilà maintenant la série! Inspirée, tout comme les films, du roman éponyme de Federico Moccia, elle raconte l’histoire d’Ale et Summer. Ale est un ancien champion de moto, au côté badboy et rebelle, tandis que Summer est une éternelle indépendante, ne souhaitant qu’une chose: voler de ses propres ailes… Mais c’était sans compter sur l’été et son contexte propice pour tomber amoureux.

Un été peut changer votre vie, que vous soyez prêt ou non. C’est ce qui arrive à Summer, Ale, Dario, Edo et Sofia. Trois mois passés sous le soleil de la côte adriatique destinés à les faire rompre avec le passé, à remettre en question leurs croyances et à leur faire découvrir qui ils sont vraiment,”

résume Netflix.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Des plans à couper le souffle

On vous l’accorde: la série est légère. Mais c’est justement ce qui fait du bien. L’histoire d’amour est mignonne, mais ce qu’on l’apprécie surtout au-delà de tout, ce sont les paysages de la série. Nous sommes en Italie, c’est l’été, le soleil rayonne. La série est une véritable carte postale qui nous emmène sur les magnifiques plages de la Mer Adriatique. Les couleurs des images sont chaudes et transpirent l’été, la détente, le sable chaud. Comme le décrit à merveille le site de Netflix News, “la réalisation nous propose sans arrêt des plans à couper le souffle avec le souci permanent d’envisager la lumière comme un personnage à part entière”. Un joli résumé!

Ce qu’on a également aimé? Les personnages secondaires. Autant, avouons-le, les personnages principaux ont un léger goût de frites sans sel, autant les personnages qui gravitent autour d’eux sont géniaux. On pense notamment à Edo, Dario et Sofia. Edo pour son côté attachant, qui nous donne envie de le réconforter un peu plus à chaque épisode – on a presque envie de lui dire: “allez, viens faire un câlin!”. Dario pour son côté petit coeur mou caché sous ses airs de grand garçon. Et enfin, Sofia, pour son peps et sa joie de vivre communicative qui nous donne une envie: avoir une meilleure amie comme elle!

La série, dirigée par Lorenzo Sportiello et Francesco Lagi, se décline en huit épisode de 40 minutes et promet une déconnexion totale. Attention, l’envie de parader en maillot de bain sur la plage et de profiter d’un été digne de ce nom se fait ressentir dès le premier épisode!

Lire aussi: