Home Culture NETFLIX: que vaut la série italienne « Baby »?

NETFLIX: que vaut la série italienne « Baby »?

Depuis sa sortie, le 30 novembre dernier, la série italienne de Netflix fait scandale. En cause? Baby est accusée de rendre glamour la prostitution. On a regardé les 6 épisodes de la saison 1, voici ce qu’on en a pensé.

Le pitch

Mélange entre Gossip Girl et Élite, Baby suit le quotidien de jeunes adolescents riches à souhait qui vivent dans les beaux quartiers de Rome et vont dans un lycée privé. La vie parfaite? Pas vraiment! Faut-il rappeler que l’argent ne fait pas le bonheur? Lassées de leur famille et de leurs camarades, Chiara et Ludovica ont envie d’autres choses, de rajouter un peu de folie dans leur quotidien. Petit à petit, les deux adolescentes vont mener une double vie, découvrir la face cachée de Rome et tomber dans la prostitution.

Bon à savoir

L’histoire de la série italienne Baby s’inspire de faits réels. La fiction fait référence à un fait divers de 2014 survenu à Rome connu sous le nom: « Le Scandale Baby Squillo ». Cette année-là, deux riches adolescentes se sont prostituées dans le quartier chic de Parioli à Rome. L’histoire a fait pas mal de bruit à l’époque. Car Mauro Floriani, le mari de la députée européenne Alessandra Mussolini a avoué avoir eu une relation avec l’une des deux femmes qui étaient mineures. Il a finalement été condamné à une amende de 1200 euros et un an de prison.

Verdict

Baby est une série « ado » et même si l’histoire s’inspire de faits réels, le scénario est dès le début assez prévisible. Mais ce n’est pas pour autant que la série ne se laisse pas dévorer. On ne va pas mentir, on a presque enchaîné les 6 épisodes les uns à la suite des autres. La série a un côté captivant qui pousse à continuer malgré la simplicité de l’histoire. C’est sans aucun doute dû aux personnages de Chiara et Ludovica qui sont au final, deux jeunes filles mal dans leur peau qui repoussent leurs limites… un peu comme tous les ados? La bande-son plutôt pas mal est le dernier élément qui nous a séduits.

View this post on Instagram

Party vibes? 💃🏻💃🏻 #BabyNetflix

A post shared by Baby (@baby_netflix) on

Et la polémique?

Baby rend la prostitution glamour? « Baby décrit en réalité comment un groupe d’adolescents se lance dans la prostitution de manière glamour, dans cette histoire de passage à l’âge adulte » avait déclaré le Centre national de lutte contre l’exploitation sexuelle, une organisation américaine. « Bien qu’il soit impliqué dans le mouvement #MeToo, Netflix semble être devenu complètement sourd aux réalités de l’exploitation sexuelle » avait déclaré Dawn Hawkins, directrice exécutive du National Center on Sexual Exploitation.

Notre avis: 

Avant de commencer la série, je m’attendais à me retrouver face à une histoire où deux jeunes adolescentes se lancent dans la prostitution pour s’amuser. Je m’attendais à voir la pratique présentée comme une manière de se faire beaucoup d’argent facilement. Je m’attendais à me retrouver face à des adolescentes qui assument et se réjouissent de leur choix. Force est de constater, après avoir regardé les 6 épisodes, que ce n’est pas du tout le cas.

Certes, la série est très esthétique dans son ensemble et les passages de la prostitution le sont aussi. De là, à dire que Baby rend la prostitution glamour, il y a un pas. Il y a un malaise constant lors des épisodes où la prostitution est abordée! Chiara et Ludovica ne se lancent d’ailleurs pas dans la pratique comme on commence un nouveau hobby. Les deux ados sont perdues, mal dans leur peau et tombent finalement un peu par hasard dans un monde qu’elles ne connaissent pas. Et si le monde de la prostitution dans Baby ne semble pas totalement lugubre, il est par contre tout aussi malsain et dangereux que celui que l’on « connait »….

Lire aussi: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.