Home Culture Musique INTERVIEW: on a rencontré Henri PFR

INTERVIEW: on a rencontré Henri PFR

Du haut de ses 22 ans, il cartonne avec ses titres In The Mood, Until The End, Home ou encore Flames. Le jeune DJ vient de sortir son nouveau single Catching Butterflies. On parie que ce morceau ensoleillé deviendra rapidement le tube de l’été!

Tomorrowland, Les Francofolies de Spa, Ronquières ,… Henri PFR sera présent dans les plus grands festivals du pays et à l’étranger. On a eu la chance de le rencontrer juste avant sa grande tournée.

1

Parle nous de ton nouveau single « Catching Butterflies ».

Je l’ai co-écrit avec le producteur bruxellois HIDDN, un ami avec qui je joue au mini-foot. Je suis super content d’avoir pu travailler avec lui. Le morceau est prêt depuis déjà 5 mois mais on a passé du temps à le fignoler pour soigner les moindres détails. Il représente vraiment beaucoup de boulot et je suis super fier du résultat. C’est un de mes titres préférés!

2

Comment te sens-tu à la sortie de ce nouveau titre?

Très excité mais aussi stressé. Même si nous on le trouve génial, la musique n’est pas une science exacte. On ne sait jamais si la mayonnaise va prendre auprès du public. Mais j’ai bon espoir, les premières radios qui l’ont entendu en avant-première ont adoré!

3

À quoi va ressembler ton été?

De juin à septembre, c’est la grosse période des festivals, un mélange de voyages et de travail. Un combo extra mais fatigant!

4

Pendant ce temps-là, les jeunes de ton âge sont en vacances. Tu ne te sens pas en décalage par rapport à eux?

Oui, c’est un peu le revers de la médaille… Quand mes amis étaient en blocus, j’étais en vacances parce que c’était la période plus calme en musique. Et l’été, je travaille non stop. Quand je suis en Belgique, j’essaie d’en profiter un maximum pour les voir. Je les inscris sur la guest-list des festivals dans lesquels je joue.

5

Avicii était un jeune DJ comme toi. Son décès t’a touché?

Oui, beaucoup. J’ai regardé le documentaire sur son histoire, ça m’a bouleversé. Quand toutes les dates se succèdent en tournée, on peut facilement se sentir sous pression. On enchaîne les photos, les sourires, les trajets,… C’est important de prendre aussi du temps pour soi. Heureusement, j’ai la chance d’être entouré par un super manager, de bons amis et ma famille. Ils m’aident à relativiser.

D’autres actualités musicales:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.