Home Culture Lufy sur Beauty Match: « je ne pourrais pas abandonner Youtube pour la...

Lufy sur Beauty Match: « je ne pourrais pas abandonner Youtube pour la télé »

Alors que la première saison de Beauty Match vient de se terminer, Lufy, la Youtubeuse la plus suivie de Belgique, revient sur cette première expérience en tant que présentatrice de sa propre émission.

Il y a trois semaines, Lufy débarquait sur les petits écrans de la télévision française. Désormais, elle devient présentatrice de l’émission Beauty Match, un tout nouveau concept lancé par TFX, une chaîne du groupe TF1. À l’image d’une Cristina Cordula, elle a donc endossé le rôle d’experte de la mode et de la beauté pour commenter et conseiller les candidates de l’émission. « Je n’aurais jamais pu imaginer avoir ma propre émission. Je ne m’attendais pas du tout à ça quand on me l’a proposé. Le fait de mettre notre métier de créateur de contenu en avant m’a beaucoup plu. Forcément, j’étais super contente » nous explique la jeune femme.

Un concept 2.0 qui fait mouche

Le principe de l’émission est simple: trois créatrices de contenu s’affrontent pour relooker une invitée. Cette dernière donne des points (des likes) aux influenceuses pour leur travail et Lufy accorde cinq « likes » à sa favorite. À la fin de la semaine, la gagnante est annoncée.

Concernant les tournages, la Youtubeuse avoue qu’on est loin du décor habituel de sa chambre: « filmer toute seule dans une pièce ou filmer avec une équipe de plusieurs personnes, ça n’a rien à voir. L’ambiance est différente, même s’il n’y en pas une qui me plait plus que l’autre. J’ai beaucoup aimé travailler en équipe. Je n’ai pas l’habitude puisqu’on travaille souvent seul. Le format était différent aussi (ndlr: l’émission dure 45 minutes) ».

Ça m’a demandé de lâcher prise parce que je n’avais pas de contrôle sur le montage ».

Pourtant, on y retrouve la Lufy que l’on connaît depuis six ans maintenant. Franche, drôle et pleine de peps, elle est restée fidèle à elle-même tout du long. Et forcément, ça marche.

En optant pour un champ lexical et un concept très axés sur ceux des réseaux sociaux (les influenceurs, les likes, etc), TFX s’assurait un public plus jeune, connecté et complètement dans l’air du temps. Pari réussi, les audiences de ces premières semaines sont très bonnes.

Les abonnés de Lufy sont d’ailleurs fans de l’émission, comme ils lui ont fait savoir sur Instagram. Certains ont même râlé de ne pas voir plus souvent la Youtubeuse. « La production a du faire des choix pour construire une émission de 45 minutes avec des heures de tournage. Ils ne pouvaient pas diffuser tout ce que j’ai dit donc ils prenaient mes explications les plus complètes. Et s’il manquait quelque chose, je complétais sur mes réseaux » explique Lufy.

Adieu Youtube, bonjour la télé?

En acceptant de devenir la figure de proue d’un tel programme, Lufy a du dégager du temps dans son agenda bien chargé. « Les tournages étaient très intensifs. Du matin très tôt au soir très tard parce qu’il fallait qu’on filme un maximum de choses. Ce qui est drôle, c’est que je faisais face au même suspense que les téléspectateurs.

Jusqu’au dernier moment, j’ignorais qui allait gagner. J’étais tenue en haleine, comme les autres ».

Les fans de l’émission sont eux aussi tenus en haleine sur la continuité de Beauty Match. Tous se posent la même question, y’aura-t-il une suite? « C’est un chouette projet et mes abonnés adorent le concept. Donc j’espère qu’il y aura une suite », nous confie Lufy. Mais quant à savoir si la star de Youtube pourrait tout plaquer pour devenir présentatrice, la réponse est claire et nette:

Je ne pourrais pas abandonner le métier de créateur de contenu pour devenir présentatrice télé. Ça doit rester en complément. Mes réseaux sont importants pour moi, je ne pourrais pas m’en passer. Au-delà de produire du contenu, ce qui embellit notre quotidien, c’est le retour des abonnés sur les réseaux qu’on lit tous les jours. C’est devenu indispensable pour nous ».

La « Mifa » n’a donc rien à craindre, Lufy et Enzo seront toujours bien présents sur les réseaux. Il n’y a plus qu’à attendre la reprise de l’émission. C’est en tout cas tout ce qu’on souhaite à Lufy qui exporte les couleurs de la Belgique avec classe au-delà des frontières.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.