https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Culture Flair Book Club: “Deux Sœurs”, ou quand une rupture conduit à la...

Flair Book Club: “Deux Sœurs”, ou quand une rupture conduit à la folie

David Foenkinos fait partie de ces auteurs dont la magie naît des contradictions. Brutalement sensible, aux cris emplis de pudeur, il a l’art de nous emporter quelle que soit la thématique. Et “Deux Soeurs”, roman dont l’amour se dilue dans la folie, n’échappe pas à la règle.

Le résumé

“Du jour au lendemain, Étienne annonce à Mathilde qu’il la quitte. L’univers de la jeune femme s’effondre. Dévastée, elle est recueillie par sa sœur Agathe, qui lui ouvre les portes du petit appartement qu’elle occupe avec son mari et leur fille. Dans ce huis clos familial étouffant, Mathilde révèle peu à peu une nouvelle personnalité, inattendue et glaçante.”

Pourquoi on a aimé?

Parce que les mots de David Foenkinos font merveilleusement écho à la douleur qu’on a pu vivre lors d’un chagrin d’amour. Ce vide dévorant qui emplit tout et ne laisse plus de place à la moindre respiration. Il décrit avec une infinie justesse ce sentiment universel d’être amputé d’une part de soi à la perte de l’autre. En Mathilde, son choc, sa colère et sa détresse, il y a ces émotions universelles, communément partagées. On s’identifie rapidement à son cœur brisé et au flot de son désespoir que rien ne semble pouvoir endiguer. Et l’on chute ensuite à ses côtés, contaminé insidieusement par sa paranoïa et sa psychose grandissante, en un enchaînement d’une finesse rare.

Et en 3 mots-clés?

#Rupture
#Folie
#Sororité

À qui “Dévorer les ténèbres” va plaire?

À ceux et celles qui se sont délectés de lectures comme “Chanson Douce” ou “La fille du train”, des récits contemporains dont l’humanité conte la plongée dans la folie et la violence silencieuse. Une fois attrapé par “Deux Soeurs”, impossible de quitter Mathilde et la chronique de sa chute annoncée, que l’on observe avec une horrible intimité et un magnétisme perturbant.

On vous les conseille aussi: