Home Culture Cinéma Voici pourquoi Toy Story 4 nous a fait pleurer

Voici pourquoi Toy Story 4 nous a fait pleurer

En 2010, Woody, Buzz et leurs amis, faisaient leurs adieux à Andy dans un troisième, et l’on croyait ultime, volet de la saga Toy Story. Mais, à la surprise générale, les studios Pixar ont annoncé qu’il y aurait un nouvel épisode mettant en scène nos jouets préférés. La rédac’ a pu le voir avant sa sortie en salles ce mercredi 26 juin. Article garanti sans spoilers!

Dans Toy Story 3, Andy, devenu adulte, se séparait de ses jouets. Et, à l’instar du petit garçon, on tirait, nous aussi, un trait sur notre enfance. Des adieux déchirants dont on se souvient encore.

Alors, quand Pixar a annoncé qu’il y aurait un quatrième épisode de la franchise, on a sauté de joie. Même si, au fond, on craignait aussi un peu qu’il n’y ait plus rien à raconter, que ce Toy Story 4 ne soit pas aussi réussi que ses prédécesseurs. On avait tout faux!

S.O.S. d’un jouet en détresse

Dans cette suite, Woody, Buzz et toute la clique appartiennent à Bonnie, la petite fille à laquelle Andy offre ses jouets dans Toy Story 3. S’il tente de gagner le coeur de sa nouvelle propriétaire, le cow-boy comprend qu’il ne fait plus le poids face aux nouveaux jouets. Fourchette est le nouveau meilleur ami de Bonnie.

Ce nouveau jouet, elle l’a créé de toutes pièces à partir de déchets lors de son premier jour d’école. Le hic, c’est que Fourchette a la fâcheuse tendance de vouloir retourner vivre dans son habitat naturel: les poubelles. Quand la famille de Bonnie part en vacances, Fourchette s’échappe, provoquant des crises de larmes à répétition chez la petite fille qui s’est éprise de l’objet en plastique. Ne supportant pas de la voir triste, Woody décide de partir à la recherche de Fourchette et de le ramener à la maison coûte que coûte, même si celui-ci refuse de s’adapter à sa nouvelle condition de jouet.

Sur son chemin, il fait la rencontre de nouveaux personnages, comme les peluches de la fête foraine, Ducky et Bunny, dont les punchlines risquent de devenir cultes, ou le motard canadien Duke Caboon qui nous a arraché quelques fous rires. La poupée ventriloque Gaby Gaby, doublée dans la version française du dessin animé par la douce voix d’Angèle, redéfinit complètement le rôle du « méchant » de dessin-animé. On ne sait pas s’il faut la détester, la prendre en pitié… ou tout simplement l’adorer.

Dans l’air du temps

Bo Peep, la jolie bergère dont Woody tombe amoureux et qui, jusqu’ici avait toujours été reléguée au second plan, devient l’un des personnages principaux de cet épisode. Plutôt que de rester auprès de Bonnie, elle décide de voler de ses propres ailes et de continuer sa vie de jouet sans enfants. Elle a troqué sa jupe bouffante contre un pantalon et s’avère être une héroïne complètement badass. Le message est clair… mais également subtil. Pour une fois, on aborde l’émancipation de la femme sans en faire des tonnes.

LIRE AUSSI: Angèle interprète la voix d’un personnage de Toy Story 4

Si l’on ne vous dira rien sur l’issue de ce dernier numéro, on préfère tout de même vous prévenir: la scène finale risque de vous faire pleurer à chaudes larmes. Les studios Pixar nous prouvent, une fois de plus, qu’ils sont capables de faire de merveilles, tant au niveau de la réalisation que des messages véhiculés dans la saga. A voir de toute urgence!

Toy Story 4, en salles ce mercredi 26 juin. 

Pour celles qui, comme nous, croient secrètement que leurs jouets prennent vie dès qu’elles ont le dos tourné: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.