Home Culture Cinéma On a vu “The Craft: Les Nouvelles Sorcières”, la magie est-elle au...

On a vu “The Craft: Les Nouvelles Sorcières”, la magie est-elle au rendez-vous?

The Craft: les nouvelles sorcières

Ce mercredi, les salles obscures accueillent “The Craft: Les Nouvelles Sorcières”, un remake du grand classique sorti en 1996. Le film nous a-t-il charmées? Voici notre avis.

Il y a près de 15 ans, on faisait connaissance avec les sorcières de “The Craft” (Dangereuse Alliance), un film qui a rencontré son succès à l’époque et permis à toute une génération d’ado de se libérer. En 2020, Zoe Lister-Jones nous propose un remake modernisé qui se lit à deux vitesses, d’abord emprunt de nostalgie du premier opus tout en proposant un regard sur la génération Z.

Le pitch

Hannah, une ado introvertie, déménage avec sa maman (Michelle Monaghan) à l’autre bout du pays pour rencontrer son nouveau beau-père (David Duchovny), un homme qui a construit son succès sur sa vision de la masculinité toxique. En arrivant dans son nouveau lycée, elle se lie d’amitié avec trois jeunes femmes très attirées par la magie. Ensemble, elles vont découvrir leurs pouvoirs de sorcière et faire face au côté obscur de leur quotidien.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Notre avis

Si nombre de nos confrères ont trouvé ce remake insipide face au film original, on doit bien avouer qu’on s’est laissé porter par la nouvelle génération de sorcières. Le quatuor que forment les 4 actrices principales apporte un regard sociologique (certes un peu timide) sur la nouvelle génération en quête d’identité. Féminisme, étiquettes, reconnaissance, acceptation de ses différences, plusieurs concepts sont abordés et dépeignent, parfois avec maladresse, souvent avec bienveillance, les questions qui traversent nos esprits en 2020.

La magie est mise en avant sous une forme respectueuse de la spiritualité. Elle est d’ailleurs largement inspirée des coutumes de sorcellerie existantes comme la Wicca. À ce propos, la réalisatrice Zoe Lister-Jones a d’ailleurs embauché des consultantes issues du monde ésotérique.  «Je voulais être vraiment respectueuse de la communauté de la sorcellerie et des différentes traditions de la sorcellerie. D’ailleurs, la sorcellerie consiste en grande partie à incarner le féminin divin” a-t-elle expliqué. Toutes les personnes attirées par la spiritualité seront certainement sensibles à cette approche qui incite à s’informer davantage.

La première partie du film nous invite à découvrir tout l’univers des sorcières à travers les protagonistes alors que la seconde, un peu bâclée avouons-le, laisse entendre que ce remake n’est que le début d’une saga. Finalement, ce nouveau “The Craft” nous fait passer un bon moment et nous plonge dans la nostalgie des films de magie comme Harry Potter. Un film léger et doux, comme il est bon parfois d’en découvrir quand on n’a pas trop le moral et qu’on veut s’échapper du quotidien. Right on time, n’est-ce pas?

Lire aussi:

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.