Home Culture Cinéma FAUT QU’ON PARLE: du problème avec les films lesbiens d’époque

FAUT QU’ON PARLE: du problème avec les films lesbiens d’époque

Le problème avec les films lesbiens d'époque - Getty Images
Le problème avec les films lesbiens d'époque - Getty Images

“La favorite”. “Portrait de la jeune fille en feu”. “Ammonite”. Le cinéma n’échappe pas aux tendances, et clairement, celle du moment est aux films lesbiens d’époque. “Chouette, plus de visibilité pour les personnes LGBT!”. Sur papier, oui, mais en pratique, la temporalité choisie pose question.

Quand Alice* et Charlotte*, deux amies liégeoises, ont vu “Imagine Me and You” lors de sa sortie en 2006, bien qu’elles aient toutes les deux adoré le film, leur ressenti a été quelque peu différent. Pour Alice, inconditionnelle assumée de la Noël, à l’époque complètement sous le charme si britannique de Matthew Goode, le film a été un véritable bonbon feel good, qu’elle regarde d’ailleurs encore avec plaisir aujourd’hui. Pour Charlotte, qui s’apprêtait à faire son coming out quelques mois plus tard, voir deux femmes s’aimer à l’écran à l’époque où c’était encore relativement rare, sauf dans les films pornos (mauvais exemple…) ou bien dans “The L Word” (inaccessible pour celles dont les parents n’avaient pas le câble), le couple formé par Piper Perabo et Lena Headey était une véritable révélation. Même si, avec le recul, elle est bien moins susceptible que son amie de se mater les rediffusions du film à la télé.

Lire la suite?
Pour un accès illimité à Flair.be, créez-vous gratuitement un compte ! Cela vous prendra moins d'une minute, c'est promis.
Créez-vous gratuitement un profil en moins d'une minute et disposez d'un accès illimité à Flair.be!

Lire aussi:

*Prénoms d’emprunts