Home Culture Cinéma #BoycottMulan, le hashtag polémique autour du nouveau Disney

#BoycottMulan, le hashtag polémique autour du nouveau Disney

Disney

Alors qu’il faisait partie des plus attendus de l’année, le film Mulan semble controversé au vu du hashtag #BoycottMulan qui s’empare de la Twittosphère ces derniers jours. La raison? Un message bien spécifique de Liu Yifei, l’actrice sino-américaine qui incarne Mulan, ressorti lors de la sortie du film aux États-Unis.

Reporté maintes et maintes fois, le film Mulan sortira finalement chez nous le 4 décembre prochain sur Disney+. En outre-Atlantique, les Américains peuvent déjà l’acheter sur la plateforme de streaming pour 29,99$. Et si les producteurs s’attendaient à un succès colossal, il en est en réalité tout autre: un appel au boycott de Mulan est devenu en l’espace d’un week-end l’un des hashtags les plus populaires sur le réseau social Twitter.

Lire aussi: Mulan débarquera directement sur Disney+ en septembre

« Quelle honte »

Les raisons de cet appel au boycott sont multiples, mais l’une en particulier se dégage: un message de Liu Yifei, l’actrice principale, posté en 2019 et qui prend position à propos des manifestations à Hong Kong en s’indignant contre le mouvement pour la défense de la démocratie. « Je soutiens la police de Hong Kong. Vous pouvez tous m’attaquer maintenant. Quelle honte pour Hong Kong », déclarait-elle. Cela faisait déjà alors deux mois que des manifestations appelant à plus de démocratie et à l’abandon d’un projet de loi controversé s’emparaient de ce territoire indépendant. Joshua Wong, le leader du mouvement pro-démocrate à Hong Kong, a tenu à s’exprimer sur la prise de position de l’actrice de Disney: « Parce que Disney s’incline devant Pékin et que Liu Yifei approuve ouvertement et fièrement la brutalité policière à Hong Kong, j’exhorte tous ceux qui croient aux Droits de l’homme à #BoycottMulan ».

Mais ce n’est pas tout. Le film est également accusé d’avoir revu plusieurs fois son scénario pour plaire à Pékin. Soulignons par exemple la disparition du personnage de Mushu, remplacé par un phénix dans l’adaptation en prises de vue réelles. Pour Stanley Rosen, spécialiste de la Chine et professeur à l’université de Californie du Sud, cité par Le Soir, ce choix n’est pas anodin et serait politiquement connoté. « Mushu était très populaire aux Etats-Unis, mais les Chinois le détestaient  » car il pervertissait ce symbole de leur culture.

À côté de ça, la disparition du personnage de Li Chang n’est pas passée inaperçue non plus. Jason Reed, le producteur, avait expliqué à ce sujet: « Je pense qu’à l’heure du mouvement #MeToo, le fait qu’il y ait une attirance entre le commandant et Mulan n’est pas approprié ». Dans la version Disney, Li Chang est alors scindé en deux personnages: le commandant Tung et Honghui. Une raison qui s’est ajoutée à la justification du hashtag #BoycottMulan.

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.