Home Culture Cinéma 6 raisons de foncer au cinéma voir Star Wars: Les Derniers Jedi

6 raisons de foncer au cinéma voir Star Wars: Les Derniers Jedi

Après deux ans d’attente, le 8ème épisode de la cultissime saga est enfin dans les salles. Et autant dire qu’on s’est précipité pour découvrir la suite de l’affrontement entre l’Empire et la Rébellion. 2h30 de film plus tard, on s’offre un petit débriefing depuis l’hyperespace et une liste de toutes les raisons de se précipiter au cinéma le plus proche. Garanti zéro spoils et 100% fan.

1

L’univers

Que vous soyez adoratrice de la première heure ou que les concepts de Force, sabre laser et de côté obscur vous soient plutôt ténébreux, le long-métrage de Rian Johnson possède tous les ingrédients pour vous clouer dans votre siège. Deuxième volet de la troisième triologie Star Wars, il permet, avec quelques notions de base piochées sur le Net ou auprès d’accros de l’entourage, de prendre le vaisseau en route et de ne plus vouloir le lâcher.  Moins complexe pour aborder la saga qu’un film comme l’Attaque des clones et plus attractif qu’un Empire contre-attaque, eux aussi des deuxièmes volets, cet épisode 8 n’en possède pas moins une histoire ultra-riche, savamment travaillée et furieusement palpitante.

2

Le mythe

Lorsque Disney a racheté la franchise de George Lucas en 2012, les plus fervents adorateurs se sont inquiétés de la répercussion qu’aurait le monde candide de Mickey sur la galaxie. Mais, loin de dénaturer l’univers de Star Wars, cette passation a offert un second souffle à la saga, en l’ouvrant à la vision de multiples réalisateurs de talents et non plus seulement à celle de son créateur. J.J Abrams avec Le Réveil de la Force, Gareth Edwards pour Rogue One et tout récemment Rian Johnson via Les Derniers Jedi, ont apporté une pierre pleine d’inventivité à l’édifice Star Wars, sans pour autant en dénaturer l’atmosphère et les fondements. Un pari audacieux et réussi qui ouvre toutes les portes aux quatre futurs épisodes prévus dans les dix ans à venir.

3

Les personnages

Là où ont souvent été pointés le manque de profondeur d’une Padmé – Amidala ou d’un Mace Windu dans les épisodes 1,2 et 3, cette troisième trilogie et tout particulièrement ce deuxième film, proposent des personnages au tempérament fort et au caractère complexe. Si tout l’univers de Star Wars repose sur la lutte entre le Bien et le Mal, le Côté Obscur et les Jedi, le long-métrage s’attarde lui sur la frontière infime qui sépare la lumière des ténèbres et prend plaisir à s’interroger ses mythes, comme celui de Luke Skywalker ou à semer le doute sur ses nouveaux héros, Rey et Kylo Ren. On apprécie également tout particulièrement de constater que nombre de rôles importants sont désormais féminins. Des essentielles Princesse et général Leia, Rose, Rey, ou amirale Holdo, aux pilotes de navettes, et à la charismatique Capitaine Phasma.

4

L’humour

Les fans de la première heure connaissent encore par cœur les plus célèbres répliques de Han Solo ou les dialogues entre C3PO et R2D2. Et les adorateurs de la jeunesse d’Anakin ne peuvent la dissocier des blagues de Jar Jar Binks. Les Derniers Jedi offre lui autant d’instants palpitants que de situations comiques, arrivant à éviter les vannes potaches tout en s’offrant une bonne dose d’humour et même d’autodérision. On imagine déjà nombre de ses moments devenir cultes.

5

Les dizaines de références

On se rappelle la chair de poule qui nous avait saisie quand, en découvrant la bande-annonce du Réveil de la Force, premier Star Wars depuis sept ans, lorsqu’Harrisson Ford reprenant sont rôle d’Han Solo avait prononcé un sublime « Chewie, nous sommes de retour à la maison ». Retrouver Carrie Fisher une dernière fois en princesse Leia et revoir Mark Hamill un sabre laser à la main, sont des bonheurs inégalables pour les fans. Et, loin de se contenter de reprendre ses anciens acteurs, ce 8ème opus rend un magnifique hommage à l’univers de la saga. Grâce à ses rappels qui prennent la forme de décors, d’alchimies recréées à la perfection ou de blagues pour initiés, le film donne un délicieux sentiment de retrouvailles avec de vieux amis et des bouffées de joie et de nostalgie.

6

L’audace

Ce nouveau volet prend des risques, au point de susciter la colère de certains adulateurs de George Lucas. Un fan a notamment lancé une pétition pour voir retirer Les Derniers Jedi de la saga. De notre côté, on ne peut qu’admirer cette créativité et cette énergie qui, tout en révolutionnant le mythe, le célèbrent avec fidélité. Et, après avoir beaucoup apprécié Le Reveil de la Force, on est d’autant plus accro à ce 8ème tome. De quoi ne plus jamais vouloir descendre de la passerelle du Faucon Millenium.

D’autres infos ciné: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.