https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Culture 10 erreurs de français que l’on commet sans même s’en rendre compte...

10 erreurs de français que l’on commet sans même s’en rendre compte (ou presque)

10 erreurs de la langue française
Getty
Maîtriser la langue de Voltaire n’est pas une mince affaire. En effet, certaines expressions se sont glissées dans nos habitudes langagières, avant même que l’on ait eu le temps de s’en rendre compte. Florilège de ces erreurs que l’on commet (presque) malgré nous.

A lire aussi: “10 pléonasmes à bannir d’urgence de votre vocabulaire” 

1. “Son travail IMPACTE sa vie de famille”

“Impacter” signifie “avoir des conséquences”. Au fil des années, “impacter” est devenu un verbe, mais il s’agit en réalité d’un anglicisme, condamné par l’Académie française. On dira plutôt “affecter” ou “influer”.

2. “Je descends SUR Bordeaux demain”

La préposition “sur” vient du latin “super”, qui signifie “au-dessus de”. Elle indique donc une supériorité. C’est la raison pour laquelle l’Académie française a jugé l’emploi du “sur” pour désigner une “proximité géographique” inapproprié.

3. “A L’INSTAR de la pomme, la banane est jaune”

L’erreur régulièrement commise est d’utiliser “à l’instar de” pour dire “contrairement à”. Or, cette expression signifie en fait “comme”, “par exemple”.

4. “Je me RAPPELLE DE lui”

“Se rappeler” est un verbe transitif direct. On dira donc que l’on se rappelle quelque chose ou quelqu’un. En revanche, “se souvenir” est un verbe intransitif, ce qui signifie que l’on se souviendra DE quelque chose ou quelqu’un. La langue française et ses douces nuances…

5. “Elle a mis la barre HAUTE”

Ne pas confondre les adjectifs avec les adverbes. Ces derniers sont invariables, tandis que les premiers s’accordent au nom les précédant. On dira donc: “elle a mis la barre haut”.

6. “Il est âgé ENTRE 20 et 24 ans”

A nouveau ici, il s’agit d’une traduction littérale de l’anglais: “to be X years old”. De ce fait, employer l’expression “être âgé entre x et x ans” est incorrect. On allégera la formulation en disant simplement: “il a entre 20 et 24 ans”.

7. “Ce sont tous des CINQUANTENAIRES dans cette bande de potes”

De même que “quarantenaire”, “cinquantenaire” signifie en réalité “le cinquantième anniversaire d’un événement important”. Vous l’aurez compris, user de ces termes pour désigner des personnes est bel et bien incorrect; dites plutôt un “quinquagénaire” ou un “quadragénaire”.

8. “Ce type-là est vraiment un PROCRASTINATEUR”

Procrastiner: OUI. Procrastination: OUI. Procrastinateur: *bipbip erreur* NON. Eh oui, “procrastinateur” est un néologisme. Dans ce contexte, optez plutôt pour: “celui qui n’en touche pas une plutôt que de se bouger les fesses”. Ou pour un “fainéant”. Au choix.

9. “Je me suis retrouvée dans une situation CONFUSANTE”

Tout comme “malaisant” et “gênance”, “confusant.e” constitue un néologisme. Une fois de plus, on remercie nos amis de la langue de Shakespeare. Eh oui, il s’agit d’un mot dérivé de “confusing”, venant lui-même du verbe “to confuse”.

10. “Il faut absolument SOLUTIONNER ce problème”

Pour l’Académie française, le terme “solutionner” est long, lourd et disgracieux. Il s’agit là d’une déformation et on évitera donc à l’avenir d’employer ce terme. On dira plutôt “résoudre”, plus doux à l’ouïe.

A lire aussi: