https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

VIDÉO: elles dénoncent les violences faites aux femmes avec Snapchat

"Vous laissez vos filles de 12 ans sortir avec du maquillage, faut pas s'étonner que…". "Sincèrement, la violence, c'est une problématique de pauvres." C'est contre ce genre de gros clichés que ce film Snapchat a été réalisé, avec une grosse dose de second degré.

Avec cette vidéo géniale, les deux jeunes actrices, Anna Apter, 28 ans et Laura Felpin, 26 ans, ont reçu le prix du meilleur court-métrage décerné par l'association de Liza Azuelos, No Gynophobie, au festival de Cannes 2016. Dans cette vidéo de 2 minutes 47, les deux actrices, déformées et maquillées par les différents filtres de l'application Snapchat, se succèdent en déblatérant des phrases vachement sexistes qu'elles ont déjà entendues prononcées par d'autres femmes. Parce que parfois, les femmes sont leurs meilleures ennemies.

 

L'humour, la meilleure arme pour sensibiliser

Moi je les vois les musulmans dans le quartier. Ce sont eux qui tapent leurs femmes. Et la burqa? Ça cache les bleus.

Si elle n'avait pas mis une jupe si courte, elle ne se serait peut-être pas fait violer.

 

Le genre de phrases qui entraînent de manière perfide des violences physiques ou verbales envers les femmes, mais qui traînent toujours un peu partout l'air de rien. Grâce aux filtres de Snapchat qui déforment les visages, ces personnages à l'esprit bien fermé frisent le ridicule. Les deux actrices-amies expliquent:

Ce qui nous a réunies, c'est qu'on adore se marrer. Alors on a décide de se marrer sur ce sujet-là aussi

Un bon moyen de nous faire prendre de la distance sur ces clichés qu'on entend trop souvent.

 

Ensemble contre la gynophobie

Au début de la vidéo, on peut lire "Ensemble contre la gynophobie". La gyno quoi? Ce terme a été inventé par la réalisatrice Lisa Auzelos pour signifier les violences faites aux femmes. Littéralement, il signifie "l'aversion pour les femmes." Pour vous situer, Liza Auzelos, c'est aussi celle qui avait fait émerger le hashtag #BringBackOurGirls lors de l'enlèvement des lycéennes par Boko Haram, en 2014. Et c'est aussi la réalisatrice du film "Lol".

 

Un nouveau mot bientôt au dico?

Avec ce nouveau mot "gynophobie", elle veut rassembler les différentes offenses commises envers les femmes: violences physiques, inégalités salariales, mariage forcé, excision… Parce que quand on y réfléchit, les terme machisme ou misogynie ne comportent pas le même sens. Gynophobie… un mot bien moche. Tant mieux, parce que personne ne devrait avoir envie d'être gynophobe.

 

Plus d'articles sur la gynophobie:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires