Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

PHOTOS: voici comment dorment les enfants réfugiés

Justine Rossius
"Là où les enfants dorment" est une série de photos réalisée par Magnus Wennmans qui montre les nuits des réfugiés enfants dans des camps et lors de leur traversée de l'Europe. Difficile de rester de marbre devant une telle injustice.

Derrière les images propagées par les médias, il y a des vraies familles, des enfants aussi, qui doivent s'endormir chaque soir dans un pays où la guerre ne semble pas vouloir s'arrêter. Dans un pays qui a tué leur grand-mère hier et leur père deux mois avant. Des enfants, bercés advantage par le bruit des bombes et des pleurs que par une veilleuse en forme de Mickey.

 

Nuits cauchemardesques

Le projet photographique "Where the Children Sleep" (là où les enfants dorment) souhaite mettre en lumière ce moment d'un journée que vivent des centaines de milliers d'enfants syriens qui habitent dans des camps de réfugiés ou qui tentent de traverser l'Europe, pour fuir leur pays. 

 

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockEsra, onze
ans, Esma, huit ans, et Sidra, six ans, à Majdal Anjar, Liban

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockSham, un an, à
Horgoš, Serbie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockMoyad, cinq
ans, à Amman, Jordanie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockFatima, neuf
ans, à Norberg, Suède

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockJuliana, deux
ans, à Horgoš, Serbie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockShiraz, neuf
ans, à Suruç, Turquie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockLamar, cinq
ans, à Horgoš, Serbie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockTamam, cinq
ans, à Azraq, Jordanie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockMohammed,
treize ans, dans un hôpital à Nizip, Turquie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockMahdi, un an
et demi, à Horgoš, Serbie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockGulistan, six
ans, à Suruç, Turquie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockIman, deux
ans, à Azraq, Jordanie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockAhmad, sept
ans, à Horgoš, Hongrie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockFara, deux
ans, à Azraq, Jordanie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockAbdullah, cinq
ans, à Belgrade, Serbie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockShehd, sept
ans, à la frontière hongroise.

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockMaram, huit
ans, à Amman, en Jordanie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockRalia, sept
ans, et Rahaf, treize ans , à Beyrouth, Liban

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockAhmed, six
ans, à Horgoš, Serbie

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX Shutterstock

Magnus Wennman / Aftonbladet /REX ShutterstockWalaa, cinq
ans, à Dar-El-Ias, Liban

 

Si la problématique vous intéresse, on vous conseille également:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires