Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Jérôme Averaerts - PhotoGallery ASBL

Les origamis de Charles Kaisin sont de retour dans le centre de Bruxelles

Gwendoline Cuvelier Journaliste

En cette fin d’année et pour la deuxième année consécutive au coeur des Galeries Royales Saint-Hubert, le designer belge Charles Kaisin – en collaboration avec la ville de Bruxelles – remet le bas de la ville en émoi en nous faisant lever les yeux au ciel sur des milliers d’origamis.

Plusieurs installations en papier plié prendront vie dans la Galerie du Roi et la Galerie de la Reine dès le 30 novembre 2021 jusque fin février 2022. Charles Kaisin va réutiliser les milliers d’origamis dorés suspendus l’an dernier afin de leur insuffler une seconde vie, notamment sous forme d’anamorphose.

Jérôme Averaerts – PhotoGallery ASBL

Lire aussi: Où croiser le camion de Noël Coca-Cola?

Où voir le parcours d’origamis dans le centre-ville de Bruxelles?

Dans la Galerie du Roi

L’anamorphose est une transformation ou procédé mathématique qui s’apparente à une illusion d’optique. Il s’agit de transformer des images déformées en images « normales » si elles sont vues d’un point précis. À un endroit spécifique, nous aurons un point de vue sur un cercle, non sans rappeler la terre, la lune, et d’une manière plus archétypale une boule de noël. La lune évoquant le rêve va se décomposer sous les yeux curieux des spectateurs en quartiers, en différentes phases de lune rappelant le temps qui passe. Non de façon chronologique, mais plutôt cyclique où l’on prend le temps de créer son propre rythme.

Dans la Galerie de la Reine

Les origamis multicolores issus du projet Origami For Life, réalisés par l’ensemble de la population belge durant le premier confinement seront quant à eux disposés sous forme de sept sphères féériques.

Dans le restaurant « Taverne du Passage »

En surprise, une installation du designer sera visible de façon permanente au sein du restaurant emblématique des Galeries : la « Taverne du Passage », qui fêtera sa réouverture tant attendue après deux années de fermeture.

Les origamis continuent leur chemin en proposant d’autres lectures aux spectateurs. Un concept vibrant et porteur de message pour chacun d’entre nous. Les Galeries Royales Saint-Hubert restent un lieu magique, elles font partie des plus anciennes galeries couvertes d’Europe. C’est un véritable honneur pour moi et mon équipe de les valoriser »,


s’enthousiasme Charles Kaisin.

De plus, une série d’évènements prendront place chez les différents commerçants des Galeries afin de rendre ce Noël encore plus magique. Plus d’infos sur le site Internet.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires