Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

On a testé: Alfons Burger

La rédaction

Au rayon de la Burgernomie, les nouvelles adresses pullulent comme des buns. Mais si vous ne deviez en tester qu’une, les yeux fermés et les papilles grandes ouvertes, ce serait sans conteste Alfons Burger, lancé par le chef Roland Debuyst, Bocuse d’argent en 1997, et à la tête de restaurants renommés.


 

Alfons Burger propose onze pépites dont une veggie (+ un bonus burger qui change tous les deux mois, à la recette originale, imaginée par un chef étoilé!) préparées à partir des meilleurs produits du marché: du black angus irlandais au wagyu en passant par le porc pata negra et des petits pains pétris par La Fleur du Pain (« la » boulangerie artisanale de la Place Flagey, dont l’éloge n’est plus à faire). Douze occasions en or de venir se délecter dans un cadre chaleureux, tout en bois et en déco vintage, avec une très agréable véranda à l’ambiance guinguette. Un régal pour les yeux… et la bouche!

 

 

En famille, nous avons testé en entrée le célèbre Dryed ribye holstein « by Bart Depoorter », des nachos et leur guacamole affolant ainsi que des mini-croquettes de fromage à faire fondre les palais les plus exigeants (comprenez: les enfants). Ensuite, le Di mare (avec du vrai saumon!) et l’Uncle Sam, classique, au cheddar fondant et bacon croustillant… Une tuerie, agrémentée de frites belges cuites à la graisse de bœuf et de frites de patate douce à la sauce du cru – la brusseleir – qui ont récolté tous les suffrages. Le tout arrosé d’une limonade maison si rafraichissante et douce qu’elle fait concurrence aux meilleures bières du pays, pourtant nombreuses à la carte.

Nous quittons Alfons avec un seul regret: ne pas avoir l’estomac extensible pour tout goûter. Ce n’est rien: on reviendra »


Alfons Burger, Parklaan 15 (Kerkplein), 1930 Zaventem alfonsburger.be/fr/

Cuisine ouverte de 11h30 à 22h, afternoon tea de 14h30 à 18h. Fermé uniquement le dimanche.

 

Stéphanie Ciardiello

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires