Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Giphy

L’invention WTF: le premier tampon connecté

Il y a des moments où on aimerait que nos règles arrêtent de venir nous embêter tous les mois. Certes. En plus des douleurs qu'elles nous infligent  (les vilaines), on a toujours le soucis de savoir si, oui ou non, notre pantalon pastel a une tâche. Il semblerait que des scientifiques se soient penchés sur la question. C'est alors que le monde a vu la création du premier e-tampon.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

 

Connecté à votre smartphone

Le tampon connecté, comment ça marche? Rien de plus simple. Pour la modique somme de 50 €, vous pourrez vous offrir le luxe de savoir exactement quand votre tampon est sur le point de faire une vilaine tâche dans votre culotte en dentelle préférée. Le principe est le même qu'un tampon normal: on l'insère dans le vagin et on attend patiemment qu'il se gonfle comme un nuage.

 

La ficelle, au lieu de pendouiller nonchalamment dans vos dessous, est raccordée à un petit boîtier que vous pourrez clipper facilement à votre lingerie ou à votre jeans.

 

Des messages d'alerte!

Une fois le boîtier installé, il enverra des signaux à l'application installée sur votre smartphone. Là, c'est à vous de choisir la fréquence des alertes. Une notification peut vous prévenir lorsque votre tampon atteind 90 % de ses capacités, par exemple. 

 

Vraiment indispensable?

Nous, les gadgets, on adore. Mais honnêtement, de là à l'insérer là où vous savez… Nous, on sèche. Et puis, au fond, on se demande si c'est vraiment bon pour la santé, ce bazard. Et si c'est vraiment indispensable de dépenser 11 € par mois pour acheter ces tampons miracles. Et vous, vous en pensez quoi les filles?

 

Encore plus de technologie:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires