Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Corbis

Donald Trump: « Les femmes, il faut les traiter comme de la merde! »

Barbara Wesoly
Le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine est aussi connu pour sa mèche blonde que pour ses déclarations trash. Qu'ils soient grossiers ou racistes, ses propos n'épargnent personne et certainement pas les femmes. Analyse d'un macho en puissance.

Les nombreuses parodies qui circulent sur son teint orangé ou sa coupe de cheveux copiée par les chats relèguent presque au second plan la possibilité qu'il se retrouve à la tête des USA. Presque. Et puis il l'ouvre. Et là on se rappelle que ce balourd misogyne pourrait bientôt s'asseoir dans le bureau ovale. Alors, pour tenter de mieux comprendre le phénomène, on a choisi de passer au crible les femmes de sa vie.

 

Sa femme: Melania

Melania est une ancienne mannequin de 45 ans. Si elle est très discrète sur ses opinions et ne se permet que de vagues critiques sur la politique de son mari, son statut est lui, la meilleure des campagnes en sa faveur. L'ex top se consacre en effet à éduquer leur fils de 9 ans, Barron. Parlant d'elle, Trump expliquait:

J'aime les enfants. Je veux dire, je ne m’occupe pas d’eux. Je paie et elle, elle s’en occupe.

Effacées et femmes au foyer, la place des femmes selon le candidat.

 

Sa fille: Ivanka

Si Ivanka n'était pas ma fille, je pourrais sortir avec elle.

La phrase du milliardaire à propos de sa progéniture a fait le tour du monde. Tout en étant sa fille chérie, la jeune femme est une épine dans la campagne du candidat. Calme et modérée là où Trump est excessif et extrême, Ivanka est une avocate humanitaire et une business woman accomplie. Et elle refuse l'image de potiche que les conseillers de son père tentent de lui coller à la peau.  "Je ne suis ni un clone ni un minion", a-t-elle d'ailleurs déclaré.

 

Son adversaire: Hillary

Avant le possible duel, Hillary Clinton subit déjà les attaques incessantes de Trump. Et celles-ci se situent bien en dessous de la ceinture. Avec sa délicatesse naturelle, Trump a ainsi jugé qu'il y a 8 ans, lors des précédentes élections, elle "avait eu l'occasion de gagner mais s'était fait niquer par Barack Obama". Il n'hésite d'ailleurs pas à évoquer régulièrement son physique, son style, ses passages au toilette, voir ses capacités au lit.

Si Hillary Clinton ne peut pas satisfaire son mari, qu'est-ce qui lui fait croire qu'elle peut satisfaire l'Amérique?

 

La place des femmes selon Donald

Avant de souhaiter diriger les États-Unis, l'homme d'affaires a été, le temps d'une saison, la vedette du show de téléréalité "The Apprentice". L'objectif: confronter de jeunes candidats à un entrepreneur célèbre, dans une version bien cruelle d'entretien d'embauche, avec à la clé, un poste dans la firme du magnat. Et parmi ces postulants un peu masos, il y avait aussi des femmes. Qui furent victimes de la poésie version Trump. "Les femmes, vous devez les traiter comme de la merde!"

Une personne avec si peu de poitrine peut difficilement obtenir la note de 10.

 

Qui sont les femmes qui votent pour lui?

Si le soutien principal du candidat républicain a le profil d'un homme blanc, âgé, peu éduqué et plutôt issu de la classe ouvrière, il compte aussi des femmes parmi ses appuis. Et elles ne sont pas aussi rares qu'on pourrait le croire. Sont-elles convaincues lorsqu'il affirme que le viol conjugal n'existe pas? Ou que…

Les femmes aiment la burqa parce que ça leur évite de se maquiller.

On l'ignore. Mais sachant que 41 % de ses électeurs souhaitent bombarder Agrabah, la ville qui n'existe que dans Aladdin, on s'interroge un peu sur leur culture générale. Et on a vachement les boules!

 

Un petit supplément de Trump:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires