Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© ©Getty

La palme d’or du Festival de Cannes revient au film « Titane »

Manon de Meersman

Le samedi 17 juillet clôturait la 74ème édition du Festival de Cannes, décernant une série de récompenses à de nombreux films, dont la fameuse palme d’or, qui a été remise cette année à Julia Ducournau avec « Titane ».


L’an dernier, c’était le film « Parasite » de Bong Joon-hoqui remportait la palme d’or. Cette année, c’est « Titane » qui prend la relève. Celui-ci raconte l’histoire d’un ancien pompier très instable qui, après une série de crimes inexpliqués, retrouve son fils, disparu depuis 10 ans, ramené par les inspecteurs de la douane dans un aéroport.

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

De nombreuses autres récompenses


La palme d’or du court métrage est revenue à « Tian xia wu ya », soit « Tous les corbeaux du monde » en français, de Tang Yi. La jury a attribué sa mention spéciale du court métrage à « Céu de Agosto », soit « Le ciel du mois d’août » de Jasmin Tenucci. Comptons également parmi les récompenses celle de la caméra d’or, décernée à Murina d’Antoneta Alamat Kusijanovic. « Memoria » d’Apichatpong Weerasethakul et « Ha’berech » de Nadav Lapid ont tous les deux reçus le prix du jury.


L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Marco Bellocchio, réalisateur italien, a reçu la palme d’honneur. Caleb Landry Jones a reçu le prix de l’interprétation masculine pour son rôle dans « Nitram » de Justin Kurzel pendant que Renate Reinsve a reçu celui de l’interprétation féminine pour son rôle dans « Verdens verste menneske » de Joachim Trier. Le prix du meilleur scénario a été attribué à Ryūsuke Hamaguchi et Takamasa Oe pour « Drive my Car » signé Ryusuke Hamaguchi. Leox Carax repart avec le prix du meilleur réalisateur pour son film « Annette ». Et enfin, le Grand prix a été attribué à deux films: « Un héros » d’Asghar Farhadi et « Compartiment N°6 » de Juho Kuosmanen.

 

Lire aussi: 


 

 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires