Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Mariage pluvieux - Getty

Doit-on dire « mariage pluvieux » ou « mariage plus vieux, mariage heureux »?

Laurane Wattecamps

Vous pensiez que la pluie le jour de votre mariage était annonciatrice d’années de bonheur à venir? Et si ce n’était pas là le sens premier de l’expression « mariage pluvieux, mariage heureux »?


C’est la phrase cliché qu’on entend dès qu’un nuage pointe le bout de son nez pendant la cérémonie. Pourtant, si on l’en croit différentes sources dont le Larousse « mariage pluvieux, mariage heureux » est une déformation phonétique. On devrait dire « mariage plus vieux, mariage heureux », signe qu’une relation vieille de quelques années assure une meilleure connaissance de soi et de l’autre, et donc un couple potentiellement plus heureux sur le long terme.

Mais si les sources se contredisent, les premières traces dans la littérature font tout de même état d’un « mariage pluvieux » bien avant un « mariage plus vieux ». L’expression relative à l’âge apparaîtrait seulement à la fin du XXe siècle. Aussi, de nombreuses expressions rejoignent la version de la pluie: « de l’eau sur la mariée, de l’or dans le panier », « la pluie amène et bonheur et la prospérité, le vent est porteur de querelles », « s’il pleut le jour du mariage, les écus entreront dans le ménage ».

L’Académie française assure que l’expression est née de « l’association de la pluie à la fécondité par extension au bonheur d’une vie de couple. Autrement dit, une union célébrée sous la pluie est placée sous de bons auspices ». L’eau fertilise le sol et assure un couple qui ne manque de rien pour subsister.

Qui a raison?


S’il est coutume de se moquer gentiment des gens qui disent « mariage pluvieux », il semblerait tout de même qu’ils aient raison de clamer que la pluie fait un beau mariage au contraire de l’âge. D’ailleurs, dans d’autres pays comme l’Espagne, l’Allemagne ou l’Italie, l’expression existe également et ne laisse pas de place possible au jeu de mot. Et c’est la météo qu’elle célèbre dans toutes les langues.

Mais même si les sources officielles n’arrivent pas à se mettre d’accord, dans les deux cas, il est tout de même question de souhaiter le plus de bonheur possible aux marié·e·s. N’est-ce pas là le plus important?

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires