Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Shutterstock

Un Cannabis Social Club bientôt à Mons?

Laurane Wattecamps
C'est le projet de Georges-Louis Bouchez député et échevin de Mons. Ouvrir un lieu où la production et la consommation de cannabis seraient régulées et libéralisées.

Imaginez un spot où fumer du cannabis en plein Mons. Difficile à croire? Et pourtant! L'échevin des Finances, du Budget, de l’Emploi, du Développement durable et de l’Informatique de la cité du doudou aimerait créer un "cannabis social club" à des fins d'usage personnel. 

 

Mieux encadrer la consommation

Comme l'explique Le Soir +, les consommateurs auraient la possibilité de donner leurs plants de cannabis. Ils seraient alors entre les mains de l'infrastructure qui s'occupera de l'encadrement tout en ayant la possibilité de faire appel à des psychologues ou des assistants sociaux. Un système qui existe déjà à Anvers chez Trek uw plant. George-Louis Bouchez explique au Soir: "j’agis sur la base de contacts avec médecins et avocats. 

La répression est un échec, parce qu’on n’a pas les moyens de punir comme on le prétend, parce que cela ne fait pas baisser la consommation, parce que les jeunes s’approvisionnent auprès du crime organisé, parce que les produits qui leur sont vendus ne sont pas fiables, parfois dangereux, etc. Il faut changer. Ici, on est entre répression et libéralisation, dans la régulation".

Une idée qui permettrait un certain cadre autour de la consommation. Actuellement, la législation belge autorise la culture d'une plante à usage personnel et la détention de 3 grammes. Toutefois, la police garde le droit de pouvoir dresse un pv en cas de trouble de l'ordre public. 

 

Qu'en pensez-vous? Trouvez-vous cette idée adéquate?

 

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires