Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
Martin Parr — Magnum Photos © GB. England. New Brighton. From 'The Last Resort'. 1983-85. Images for use only in connection with direct publicity for the exhibition "Parrathon " by Martin Parr presented at Hangar, Brussels, Belgium, from 17 September to 18 December 2021, beginning with the signature of the exhibition lease agreement and until the end of the exhibition. These images are for one time non-exclusive use only and must not be electronically stored in any media asset retrieval database • Up to 3 Magnum images can be used without licence fees for online or inside print use only. Please contact Magnum to use on any front covers. • Images must be credited and captioned as outlined by Magnum Photos • Images must not be reproduced online at more than 1000 pixels without permission from Magnum Photos • Images must not be overlaid with text, cropped or altered in any way without permission from Magnum Photos.

ON A VU: « Parrathon », l’exposition hilarante consacrée à l’œuvre de Martin Parr

Justine Rossius

Hangar – Photo Art Center accueille jusqu’au samedi 18 décembre « Parrathon », une exposition consacrée à l’œuvre impertinente du photographe britannique Martin Parr.

 

L’exposition « Parrathon : une rétrospective de Martin Parr », qui a débuté ce week-end, est installée jusqu’au samedi 18 décembre dans la jolie galerie du Hangar – Photo Art Center, en plein cœur du charmant quartier du Châtelain (Ixelles). On y découvre — sur 3 étages baignés de lumière, 15 séries emblématiques du photographe anglais et il s’agit là de la première rétrospective belge consacrée à l’artiste. Né en 1952 à Epson, en Grande-Bretagne, Martin Marr est devenu membre de la coopérative photographique Magnm Photos. Il a commencé la photo très jeune, encouragé par son grand-père, qui était photographe amateur.

©SWITZERLAND. St Moritz. Snow Polo World Cup. From ‘Luxury’. 2011. Crédit photo: Magnum Photos

 

Le grotesque du quotidien


Après avoir entamé des études de photographie à Manchester, Martin Parr a multiplié les projets photographiques, en créant très rapidement sa touche. Son truc à lui ? Photographier des scènes de vie du quotidien, avec un regard ironique, toujours empreint d’humour. Son travail, qu’on peut décrire comme documentaire, se veut miroir de la société, ses sujets de prédilection étant les modes de consommation et les classes sociales.

Ses photos sont axées sur l’humain (souvent décrit comme grotesque) et divertissantes — on rigole vraiment face à son travail — mais aussi saisissantes, tant elles permettent en un coup d’œil de saisir toute l’absurdité, le ridicule, la laideur parfois aussi, et les contradictions de l’espèce humaine.

©BELGIUM. Knokke. 2001. Crédit photo: Magnum Photos.

Moquerie attendrie


Ainsi, dans la série « Small World » (1995), l’artiste œuvre à capturer le tourisme de masse et ces corps qui se muent en carpette de place pour griller dans des décors qui ont perdu tout leur charme. Pour « Bored Couples » (1993), sans doute notre série favorite, Martin Parr s’est amusé à immortaliser ces couples qui pourtant semblent mourir d’ennui. Seul·e·s mais ensemble, au restaurant ou ailleurs. La puissance de ses photos venant de cette capacité qu’a l’homme à être là sans être là, ses sujets n’ayant jamais l’air de prêter la moindre attention à l’objectif. Pourtant, loin d’être si discret que ça, Martin Parr a toujours adoré utiliser le flash pour rendre ses clichés encore plus saisissants: créant des contrastes de couleurs aussi tape-à-l’œil que ce qu’il photographie parfois. On adore aussi : toutes les séries qui tournent en dérision la richesse décadente anglaise, entre botox et bijoux bling-bling. Le regard de Martin Parr est gentiment moqueur. Ironique, impitoyable, mais jamais dédaigneux. Emportant son public à rigoler avec lui, avec bienveillance, tout en l’obligeant à faire parfois preuve d’autodérision.

©FINLAND. On board a ferry from Helsinki to Stockholm. From ‘Bored Couples’. 1991. Crédit photo: Magnum Photos.

 

Infos pratiques


Du vendredi 17 septembre 2021 au samedi 18 décembre 2021.

Du mardi au samedi de 12h à 18h.

Au Hangar — Photo Art Center / Gallery, 18, place du Châtelain, 1050 Ixelles.

Infos et réservations sur www.hangar.art.

 

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires