Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© young woman hands tending to herbs in a garden vegetable raised bed.

Voici combien vous pourriez économiser en cultivant votre potager

Gwendoline Cuvelier Journaliste

En plus de réduire notre quantité de déchets plastiques et notre empreinte carbone, entretenir un potager permet également d’économiser de l’argent. Sur le site Internet ShopAlike.fr, Susann et Yannic, à l’origine du blog sur le mode de vie durable Krautkopf, ont estimé quel montant.


La consommation de denrées alimentaires mondiale contribue de manière significative à la dégradation de l’environnement et génère d’énormes quantités de déchets plastiques non recyclables. Une idée toute simple pour diminuer notre empreinte écologique personnelle et en même temps nos dépenses? Faire pousser nos propres aliments dans le jardin ou même sur un balcon!

Le potager a tout bon


Faire pousser nos propres légumes serait bénéfique à la fois pour l’environnement et notre portefeuille. Selon les experts du site Internet ShopAlike.fr, une famille de 3 personnes peut économiser jusqu’à 150 kg de CO2 par an, si elle cultive des aliments pour ses propres besoins, soit la même quantité de CO2 qu’un avion génère pendant un vol de 3 heures!

« Une famille de trois personnes consomme en moyenne 1 200 kg de nourriture par an, ce qui correspond à un camion léger rempli de nourriture. Lorsqu’un de ces camions est entièrement rempli, il émet 150 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre parcouru. Cela représente 150 kg de CO2 par tournée de 1000 km! » détaillent-ils.

Cette même famille composée de 3 membres faisant pousser 10 légumes pour sa consommation personnelle, du début du printemps à la fin de l’automne, pourrait également économiser jusqu’à 974 euros. Pour arriver à ce montant, Susann et Yannic se sont basés sur dix types d’herbes aromatiques et de légumes différents, à savoir des tomates cerises, des potimarrons, des carottes, de la laitue, des oignons, du céleri, de l’ail, du basilic, de l’aneth et du chou frisé. « Pour obtenir nos résultats, nous avons utilisé une feuille de calcul afin de savoir combien de légumes vous pouvez espérer produire par récolte dans un petit potager de 60m². À l’aide de ces résultats, nous avons ensuite comparé la quantité de légumes en poids (et par portion pour les herbes) aux prix du marché des magasins bio » expliquent les spécialistes du jardin durable.

 


 

5 conseils pour lancer son potager


La culture des herbes et des légumes est accessible aux débutant·e·s. Pas besoin d’avoir la main verte pour lancer un potager mais mieux vaut garder certains principes de base en tête, rappellent Susann et Yannic:

  • Lorsque vous choisissez un endroit, assurez-vous qu’il reçoit beaucoup de lumière du soleil pendant la journée.
  • Un sol riche est l’élément clé de votre culture. Vous pouvez facilement compter sur le compost fait maison et les engrais organiques.
  • Allez-y doucement! Restez modeste les premières années et prenez le temps d’apprendre les choses à faire et à ne pas faire pour l’entretien de vos petites parcelles.
  • Aussi contradictoire que cela puisse paraître, vous voulez attirer les insectes, tels que les abeilles, les coccinelles et les papillons, dans vos cultures! Pour cela, vous pouvez planter entre les herbes et les légumes des massifs de plantes favorables aux insectes, comme l’alysson, les zinnias, les cosmos et les tournesols.
  • L’arrosage est essentiel. Cela peut sembler évident, mais il est primordial que vous appreniez comment et quand arroser vos plantes. En particulier lorsqu’elles sont encore sur un lit de semis récent, vos plantes peuvent avoir besoin de beaucoup d’eau, alors que les cultures établies se contentent de 8 à 9 centimètres d’eau par semaine.


Envie d’en savoir plus? L’article complet est à retrouver sur ce site Internet.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires