Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

FAUT QU’ON PARLE: j’ai désactivé les notifications de mon téléphone

Camille Hanot
Camille Hanot Journaliste

Avant, il suffisait que l’écran de mon téléphone s’allume et affiche une ou des notifications pour que j’arrête ce à quoi j’étais attelée. La raison de ce dérangement? Un like souvent. J’ai décidé depuis une semaine d’arrêter d’être à la merci de cet objet qui prend plus de place que ma famille et amis réunis.

Au secours, je suis smartphone addict


Je suis le genre de nana, au désespoir de mes parents et de mes amis, à ne jamais lâcher mon téléphone. Sur une heure de temps, je peux checker mon smartphone peut-être 5x, 10x, 15x… comme si j’attendais que Barack Obama like ma photo (et encore au fond qu’est-ce que ça changerait à ma vie?). Si j’ai déjà une forte propension à aller de moi-même vers mon smartphone, celle-ci se renforce quand c’est lui-même qui m’appelle avec… une notification! Et ce n’est pas comme si, on n’en recevait pas à la pelle sur une journée. Instagram, Facebook, WhatsApp, Gmail… à chaque interaction sur l’un de ces réseaux, hop un petit message d’alerte.

Le plus gros problème des notifications, c’est qu’en plus de m’arrêter dans ce que je fais et m’inviter à déverrouiller mon téléphone, elles me font perdre un temps dingue. C’est bien connu, on regarde j-u-s-t-e qui a aimé notre dernière publication pour finalement se retrouver à scroller Instagram pendant 2 heures. Je pense que si je calculais le temps je passe sur ce téléphone, j’aurais carrément une attaque. C’est d’ailleurs en réfléchissant, un soir, à mon addiction que j’ai eu l’idée de m’attaquer aux notifications.

Lire aussi: FAUT QU’ON PARLE: j’ai fait le tri sur Instagram et je vous conseille de faire pareil!

Prendre le taureau par les cornes


Mon raisonnement est simple: si l’écran de mon téléphone ne s’allume plus, je penserai sans doute moins à aller dessus. En toute logique, si personne ne nous appelle, on ne vient pas, non? (Bien que parfois, je pense voir l’écran de mon téléphone s’allumer alors que non… mais c’est une autre histoire). J’ai donc décidé lundi dernier de désactiver les notifs Instagram, Facebook, Gmail… J’ai tout de même laissé WhatsApp et les messages car, lorsque l’on me parle via ces canaux, c’est souvent « importants ».

Au début, c’était bizarre, un peu comme si j’étais coupée de la terre. Parfois, j’allais sur Messenger et je ne comprenais pas comment je n’avais pas vu la notif (avant de me rappeler qu’elles étaient désactivées). Par contre, au bout de quelques jours, on s’habitue et c’est même carrément cool d’avoir repris le pouvoir. Aujourd’hui, JE décide d’aller voir qui a liké ma dernière photo Insta, je décide d’aller voir mes mails ou encore je décide de regarder qui m’invite à quel event. Je suis toujours smartphone addict (on ne va pas ce le cacher) mais je redeviens petit à petit maître de cet objet extérieur et ça fait du bien!

Lire aussi: 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires