Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
2021 aura été l'année de Britney, Lindsay et al - Photos Getty Images - Montage Flair

De Britney à Lindsay, 2021 a été l’année des héroïnes de notre adolescence

Kathleen Wuyard

Si ces dernières années n’auront pas toujours été tendres avec elles, 2021 aura sans hésité été une cuvée rédemptrice pour Britney, Lindsay, Paris et toutes les autres dont le prénom est indissociable de nos années d’adolescence.

Une série de rebondissements imprévus, voire même inespérés pour certaines d’entre elles qui, pour le public qui n’a jamais cessé d’espérer que tout s’arrangerait pour Britney Spears la captive, Lindsay Lohan la troublée ou encore Paris Hilton la malheureuse en amour, a de faux airs de fin heureuse du genre de film dans lequel la plupart d’entre elles jouaient au début des années 2000. À commencer par Lindsay herself, dont le retour sur le devant de la scène, attendu de pied ferme par celles et ceux qui n’ont jamais renié leur affection pour la rouquine de « Parent Trap » ou « Freaky Friday », semble enfin se concrétiser.

Dans un projet à ce jour sans titre, et qu’il faudra malheureusement attendre l’hiver prochain pour découvrir, Lindsay Lohan donne la réplique à Chord Overstreet (« Glee ») pour une comédie romantique signée Netflix. Non, vos yeux ne vous trahissent pas: la reine des romcoms de notre adolescence fait son retour triomphal dans le genre et vu les premières photos, le projet a l’air prometteur à souhait. Le scénario? Lindsay incarne l’héritière pourrie gâtée d’une dynastie hôtelière, rendue momentanément amnésique par un accident de ski et remise aux bons soins du propriétaire séduisant mais tout sauf riche d’une auberge et de sa fille. LiLo, plus de l’amour plus la Noël le tout sous la neige? On dirait bien que tous nos souhaits ont été exaucés, et les siens aussi, puisqu’après une relation tumultueuse avec un homme dont la violence avait malheureusement fait la une à l’époque, l’inoubliable interprète de Cady dans « Lolita malgré moi » vient également d’annoncer ses fiançailles avec Bader Shammas, un financier américain qui partagerait sa vie depuis deux ans déjà.

Un happy end longtemps attendu

Et tant qu’on parle d’amour toujours et d’héritières d’empires hôteliers, Paris Hilton, autre star incontournable du tournant du millénaire, vient tout juste de dire « I Do » à Carter Reum. Après plusieurs fiançailles cassées avant d’arriver à l’hôtel, celle qui a aujourd’hui une carrière lucrative de DJ ainsi que son propre empire de produits dérivés s’était dévoilée récemment dans un documentaire qui faisait à la fois état des abus qu’elle avait subis dans un pensionnat ultra strict où ses parents l’avaient envoyée adolescente, mais aussi ceux infligés par son compagnon de l’époque, qui l’avait notamment laissée en larmes juste avant son set attendu à Tomorrowland. Des malheurs qui appartiennent résolument au passé puisque Paris est aujourd’hui jeune mariée, plus en demande que jamais (cf sa toute nouvelle série de cuisine sur Netflix) et a également utilisé la plateforme de son documentaire pour dénoncer le pensionnat où elle avait tant souffert et réclamé justice pour toutes ses autres victimes.

La cerise sur le gâteau? De toutes les fêtes avec la princesse de la pop à l’époque, l’héritière de la chaîne Hilton a salué comme le reste de la planète la libération de Britney Spears après 13 ans sous la coupe d’une tutelle hyper stricte gérée par son père, qui l’empêchait notamment de gérer les millions gagnés à la sueur de son front, mais aussi de conduire une voiture ou encore de retirer son système contraceptif, alors même que la chanteuse, déjà maman de deux fils d’une précédente union, désirait un autre enfant avec son compagnon Sam Asghari.

Compagnon qui est aujourd’hui son fiancé, et avec lequel, parce que 2021 est décidément l’année des stars du début du millénaire, elle vient de fêter ses 40 ans à Cabo San Lucas en faisant tout ce qui lui était jusqu’ici interdit, entre siroter un cocktail et profiter du plaisir simple de conduire.

Britney, enfin libre

Dans un message vidéo émouvant adressé à ses fans, qui n’ont jamais cessé au gré des années de scander #FreeBritney, la chanteuse les a remerciés de lui avoir « sauvé la vie ». Et si elle affirme refuser d’être une victime et se décrit au contraire comme une femme forte, elle a également concédé pouvoir très facilement « imaginer ce que le système a fait aux gens qui ont de vrais handicaps, de vraies maladies ». Raison pour laquelle, entre autres, un nouvel album n’est pas à l’ordre du jour: l’interprète de tous les tubes de nos années formatrices a en effet d’autres priorités avec sa liberté retrouvée. Planifier son mariage, certes, et profiter de la vie, aussi, mais pas que:

J’ai l’espoir que ma petite histoire aura un impact et fera changer les choses dans ce système corrompu ».

Autre chanteuse qu’on adorait ados et qui vit une renaissance aujourd’hui: Avril Lavigne, laquelle, après avoir vécu des années « Complicated », entre divorces et diagnostic de la maladie de Lyme, fait son grand retour grâce à l’influence surprenante de Travis Barker, batteur de blink-182, musicien touche-à-tout, fiancé de Kourtney Kardashian mais aussi propriétaire de son propre label, qu’a rejoint la chanteuse canadienne.

Lire aussi: À l’aide, le couple de Travis Barker et Kourtney Kardashian m’obsède

Qui en profite pour faire un véritable retour aux sources, puisque tout ce qui manque dans le clip de sa nouvelle chanson, « Bite Me », où Travis occupe d’ailleurs une place de choix, est la cravate dont elle ne se séparait jamais quand elle est devenue célèbre.

La bonne nouvelle pour ses fans de la première heure, c’est qu’après des virées du côté plus pop et/ou commercial de la pop, cette chanson sonne exactement comme celles de ses débuts, ce qui nous ramène délicieusement à l’époque où on portait des pantalons (beaucoup) trop larges sur une paire de Globe et où notre sac Eastpak était recouvert de pins et d’indélébile. On a mentionné que Travis Barker fait de la batterie torse nu dans le clip, comme à l’époque où on était scotchées devant « Always » de blink-182 sur MTV?

Ajoutez à ça le fait qu’Hilary Duff, plus épargnée que ses collègues de l’époque par les aléas de la vie, vient de mettre son troisième bébé au monde et de s’offrir un rôle principal dans la série « How I Met Your Father » dans la foulée, que « Since (she’s) been gone« , Kelly Clarkson est devenue aujourd’hui une présentatrice de talk-show hyper prisée aux Etats-Unis et que J-Lo et Ben Affleck sont à nouveau ensemble après avoir scotché le monde entier en affichant leur romance en 2002 dans le clip de « Jenny from the Block » et vous obtenez un carton plein pour les héroïnes de notre adolescence. Pour le commun des mortels, pandémie oblige, 2021 aura été « compliquée », pour le dire poliment, mais se dire que Britney & Co semblent enfin avoir eu le happy end qu’elles méritaient nous rend la fin de l’année plus douce. Tiens, on va se remater « L’Homme parfait » pour fêter ça.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires