https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Twitter @AnastaciaMusic

Anastacia: elle se confie sur son combat contre le cancer du sein et dévoile ses cicatrices

Trois ans après sa guérison, la chanteuse Anastacia s’est exprimée sur son lourd combat contre le cancer du sein qu’elle a affronté à deux reprises. C’est via un shooting et un témoignage accordés au magazine Fault qu’elle s’est livrée.

Anastacia a déjà du combattre, à deux reprises, le cancer du sein. Au total, elle aura subi cinq interventions chirurgicales, dont une double mastectomie en octobre 2013. Aujourd’hui guérie, elle pose en couverture du magazine Fault.

 

 

Des cicatrices difficiles à accepter

 

Si Anastacia assume aujourd’hui ses cicatrices, cela n’a pas toujours été le cas. Il y a quelques années, poser dévêtue pour un magazine aurait été impossible tant elle détestait ses cicatrices: «Je leur en voulais… Je leur en voulais d’être si grandes (…) Les chirurgiens ont dû contourner mes tatouages. Les cicatrices auraient vraiment dû se situer sur la ligne de mes seins. Mais, pour greffer de la peau, les chirurgiens avaient besoin de trouver un endroit qui n'était pas lésé».

 

 

 

 

 

Une féminité volée

 

La chanteuse s’est également exprimée sur les conséquences des opérations sur ses sensations et sa féminité: «Quand vous avez autant d’opérations comme moi, vous perdez tellement de sensations de femme que vous ne retrouverez jamais. La sensation au niveau du téton, c’est quelque chose que le cancer m’a volé et j’y suis habituée maintenant mais il y a toujours cette petite partie de moi qui sera perdue»

 

 

 

 

 

Un shooting et un témoignage pour l’aider à s’assumer davantage

 

 A de nombreuses reprises, la star dit vouloir «être libre». Libre d’enfin se dévoiler sans se soucier du regard des gens : «Je veux être capable d'aller à la plage sans que des photos volées de mon corps soient prises. Je veux être libre et, maintenant que je sais que ce shooting va sortir, je peux être à la plage sans me soucier de ce que pensent les autres (…) Quand les gens verront ces photos, mon corps m’appartiendra à 100%».

 

Grâce à ce magnifique témoignage, Anastacia espère pousser les femmes à se faire dépister plus souvent afin de prévenir la maladie.

 

 

Pour s'informer, adopter les bons réflèxes etc:

 

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires