https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/
Home Cinéma ON A VU: “Battle of the sexes” le film qui donne envie...

ON A VU: “Battle of the sexes” le film qui donne envie d’être une femme

En 1972, Billie Jean King est une des meilleure joueuse de tennis mondiale. Lorsqu’un jour, elle se heurte à la misogynie d’un organisateur de tournoi, elle s’engage dans un combat féministe qui finira par titiller le machisme d’un ancien joueur de tennis. Un film qui permet de réaliser le chemin parcouru sur la question de l’égalité homme-femme.

Parfois, (re)découvrir les petites ou grandes réussites du combat féministe, ça permet de mieux se repositionner sur le terrain actuel et de reprendre un souffle d’énergie pour la bataille suivante. Avec des films comme “The Battle of The Sexes”, on retourne en 1972 et on se replonge dans l’actualité et les pratiques courantes de l’époque. Et ça donne envie de se battre pour l’égalité des sexes encore et encore.

“The Battle of the Sexes”, basé sur une histoire vraie

Billie Jean King est une joueuse mondiale qui en 1972 remporte les trois titres du Grand Chelem. Sous le feu des projecteurs, elle refuse de participer à un tournoi après qu’on lui ait refusé la même rémunération que ses confrères prétextant que le tennis féminin intéresse moins le public. Billie, soutenue par d’autres joueuses, va créer “The Women’s Tennis Association” permettant aux femmes de participer à des compétitions professionnelles à travers le monde.

En 1973, Bobby Riggs, ancien numéro un mondial âgé de 55 ans, la contacte pour un pari. Il la défie de le battre lors d’un match de tennis, voulant prouver que les femmes n’auront jamais le niveau des hommes et ce, même face à un joueur de tennis masculin à la retraite. L’ancien joueur est tellement sûr de gagner qu’il mettra 100 000 $ en jeu. Après avoir refusé le défi une première fois, Billie Jean King finit par accepter pour défendre l’honneur des joueuses de tennis professionnelles. En effet Bobby Riggs se mettra plusieurs fois en scène dans les journaux, enchainant les moqueries douteuses sur “le sexe faible” et affirmant que le tennis féminin est “inférieur à celui pratiqué par les hommes”.  Le tout sera pris avec humour par la presse, sans que personne ne s’en offusque. Une situation impensable aujourd’hui.

Le 20 septembre 1973 aura eu lieu le match de tennis le plus suivi de l’histoire des États-Unis, on le surnommera la “Bataille des sexes“.

Pourquoi on regarde ce film?

L’actrice Emma Stone est merveilleusement crédible dans le rôle de meilleure joueuse mondiale engagée dans la lutte féministe (cette coupe de cheveux des années 70 lui va à ravir!). Parallèlement à son combat public, Billie Jean King mènera un combat personnel, découvrant et dévoilant au fur et à mesure son homosexualité (un combat de plus), ce qui ajoute un aspect romantique et attachant à son histoire.

Du décor aux personnages, on adore le réalisme des années 70. Au-delà du match de tennis historique, ce retour de 40 ans en arrière nous permet de réaliser que les mœurs envers les femmes ont bel et bien évoluées! #ThanksGod. Impossible de ne pas se raidir dans son canapé à chaque fois que Bobby Riggs ouvre la bouche pour sortir l’un de ses propos machistes ou de s’énerver intérieurement en voyant les journalistes rigoler sans gêne aux blagues sexistes de l’ancien joueur de tennis.

En un mot, ce film nous donne envie de participer à toutes les prochaines manifs pour le droit des femmes (à défaut de savoir jouer au tennis), d’utiliser tous les hashtags possibles pour dénoncer les mauvais comportements qui persistent, d’imposer une l’égalité salariale et de veiller à toujours intégrer le respect des sexes dans l’éducation des hommes et des femmes.

Encore plus de critiques cinéma sur Flair.be: