Home Témoignages Témoignages: « Je ne veux pas d’enfant »

Témoignages: « Je ne veux pas d’enfant »

Crédit: Shutterstock

Si certaines femmes nourrissent depuis toujours ce désir d’un jour devenir mères, d’autres n’imaginent pas donner vie à un enfant. Quatre lectrices nous expliquent pourquoi la maternité n’a jamais été une option pour elles!

Myriam, 33 ans, enseigne dans une école primaire.

“À côté de mon job d’enseignante, je fais aussi des manucures. Quand je parle de ma décision de ne pas avoir d’enfant à mes clientes, les réactions sont très variées. Les jeunes femmes sont souvent interloquées. Des femmes qui ne pouvaient pas avoir d’enfant pour raisons médicales se sont même déjà mises en colère contre moi. Puis, il y a celles qui se demandent pourquoi j’ai choisi l’enseignement comme métier alors que je ne veux pas d’enfant? Qu’on ne se méprenne pas: je n’ai rien contre les enfants! Je donne cours avec bonheur aux dix-sept élèves de ma classe. Par contre,

quand je rentre à la maison, j’aime qu’il y fasse calme.”

Kim, 33 ans, n’arrive pas à tisser des liens avec les enfants.

“Je les trouve trop bruyants, ils vous demandent tout votre temps et toute votre énergie. Je ne fonds pas devant un bébé. Je ne les trouve pas craquants. Je n’en ai ni l’envie, ni le temps. Je gère ma propre entreprise, j’aime ma liberté, le fait de ne dépendre de personne. Je ne ressens aucune pression par rapport au fait de devoir me reproduire à tout prix! Mon mari s’est d’ailleurs fait stériliser. J’aime ma vie telle qu’elle est.”

À lire aussi: de plus en plus de jeunes belges ne veulent pas avoir d’enfants

Anne, 34 ans, a choisi de ne pas devenir mère

“Je n’ai pas envie d’élever un enfant dans la société actuelle. Le taux de dépressions en Belgique est plus élevé que partout ailleurs en Europe. J’ai l’impression que la Terre est surpeuplée. Si j’habitais en Nouvelle-Zélande, dans un environnement très vert, où la nature est luxuriante, où les animaux peuvent gambader et où l’Homme a assez d’espace pour vivre sans se sentir étouffé alors oui, peut-être que je verrais les choses différemment.

La société me fait peur et il est hors question de laisser un enfant y grandir.”

Chloé,  33 ans, s’est fait stériliser

“Je ne sais pas ce que c’est que de désirer un enfant. C’est pourquoi à 31 ans, j’ai décidé de me faire stériliser. C’était un moment difficile mais je suis heureuse d’avoir pris cette décision. Je ne m’en vante pas car, pour beaucoup de femmes, c’est une solution trop radicale, trop invasive. Même si je suis certaine que ma décision était la bonne, j’ai toujours l’impression de devoir me justifier.

Je préfère parfois dire que je ne peux pas avoir d’enfant, plutôt que de devoir expliquer que je n’ai jamais souhaité en avoir. C’est plus facile!”

À lire également:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.