Home Témoignages BABYSTORY: “J’ai trouvé ça plus douloureux de m’épiler que d’accoucher”

BABYSTORY: “J’ai trouvé ça plus douloureux de m’épiler que d’accoucher”

Du désir d’enfant à la maternité, mettre un petit être au monde peut parfois s’apparenter à des montagnes russes. Louise n’a ressenti pratiquement aucune douleur pendant ses contractions, et a choisi d’avoir une péridurale lorsque le travail s’intensifiait. Elle nous raconte son accouchement zen et indolore.

Louise (27 ans) et Thomas (28 ans) sont devenus les heureux parents d’une petite Estée en octobre de l’année dernière. “Nous aimions beaucoup le prénom Estée. Ma grand-mère est décédée quand j’étais enceinte, j’avais envie de lui rendre hommage d’une manière ou d’une autre. Elle s’appelait Marie-Louise. Ma sœur s’appelle Marie et moi Louise, nous avons donc dû trouver une autre façon de lui faire un clin d’oeil. Estée signifie ‘étoile’. C’est subtil, mais c’est l’argument qui nous a fait choisir le prénom Estée. Le faire-part de naissance était parsemé d’étoiles dorées.”

“Thomas et moi n’étions pas ensemble depuis très longtemps, environ un an, lorsque nous avons commencé à parler d’avoir un enfant. Une de mes amies était enceinte, et le sujet est venu sur la table. Je lui ai demandé s’il avait envie, lui aussi; de devenir papa bientôt et il m’a tout de suite répondu oui. Ce jour-là nous avons pris directement rendez-vous avec mon gynécologue pour faire retirer mon implant contraceptif. D’après mon médecin, mon corps serait à nouveau fertile d’ici trois à six mois, mais le lendemain j’avais déjà mes règles. Mon cycle était de retour.”

Grossesse de rêve

“Quelques semaines plus tard, j’ai découvert que j’étais enceinte. Nous avons été très surpris que ça fonctionne si rapidement, mais tellement heureux. Nous n’osions pas encore trop nous réjouir avant la première échographie. C’était le début de la crise sanitaire, donc Thomas n’a pas été autorisé à m’accompagner chez le gynécologue. Heureusement, tout s’est bien passé: nous allions avoir un bébé! Pour annoncer la nouvelle, nous avons offert aux parents de Thomas un body sur lequel il était écrit “Bonjour mamie et papi”. Mon papa a reçu le livre “Grand-mère et grand-père pour les débutants”. Le choix des marraines a été très rapide: la sœur de Thomas et ma meilleure amie. Nous avions commandé des bracelets personnalisés avec les mots “marraine” et leur avons posé la question avec une carte à gratter. À l’époque, nous n’étions autorisés à nous réunir qu’à dix personnes maximum à cause du Coronavirus, alors mes amies m’ont organisé deux baby showers!”

“J’ai adoré être enceinte et ressentir les petits mouvements de mon bébé dans mon ventre. J’avais ma fille juste pour moi à ce moment-là, sans devoir la partager avec qui que ce soit. J’ai toujours rêvé d’avoir une fille, une petite mini-moi. Thomas avait hâte aussi de rencontrer sa princesse. J’ai passé une grossesse de rêve, mais j’avais quand même un peu peur de l’accouchement. Principalement parce que je n’osais pas imaginer à quel point cela ferait mal”.

Lire la suite?
Pour un accès illimité à Flair.be, créez-vous gratuitement un compte ! Cela vous prendra moins d'une minute, c'est promis.
Créez-vous gratuitement un profil en moins d'une minute et disposez d'un accès illimité à Flair.be!

Lire aussi: