Home Stars Vous détestez votre « gros » nez? Charlotte Gainsbourg vous apprend à l’aimer

Vous détestez votre « gros » nez? Charlotte Gainsbourg vous apprend à l’aimer

Shutterstock
Tout comme nous, les stars ont ce que nous appelons des "petites imperfections". Pour Charlotte Gainsbourg, c'est son "gros nez". Plutôt que de le refaire, elle a simplement appris à l'aimer.

Si la nature nous a fait d'une certaine façon, ce n'est pas pour rien: hanches larges, petits pieds ou encore nez que l'on juge trop gros… Tous ces petits détails forgent notre caractère et font de nous ce que nous sommes aujourd'hui. C'est du moins ce que souhaite nous expliquer Charlotte Gainsbourg.

Une enfance gâchée

Si aujourd'hui Charlotte Gainsbourg assume parfaitement son "gros nez", quand elle était plus jeune, elle aurait tout fait pour le changer. Comme elle se confie au New-York Magazine:

J'avais l'impression d'être le vilain petit canard. Les gens disaient, 'Oh Charlotte, elle est si drôle". Donc j'ai compris, en quelque sorte, que mes qualités n'étaient pas liées à mon apparence. Mais aujourd'hui, quand je regarde des photos de moi plus jeune, je vois que j'étais jolie. J'aurais pu m'apprécier bien plus si j'avais fait la paix avec moi-même plus tôt.

Se considérant elle-même comme le vilain petit canard de la famille, elle n'avait de cesse de se comparer à sa grand-mère, sa belle-mère et sa sœur. Résultat, elle se gâche son adolescence à se focaliser sur le centre de son visage, au lieu de prendre conscience que c'est une qualité!

Refaire son nez? Papa Gainsbourg dit NON!

Heureusement, Serge Gainsbourg, son papa, était là pour lui rappeler que son nez, c'était sa force. Elle était née avec et il fallait qu'elle vive avec. Parce que oui, au fond, la chirurgie esthétique peut changer tout ce que l'on n'aime pas. Mais pourquoi opter pour cette solution de facilité, quitte à devenir une personne que l'on ne reconnaît pas, quand on peut s'accepter comme on est. Histoire de lui prouver que NON, elle ne serait pas plus brillante avec un pif plus petit, son papa ne cessait de lui répéter:

Mon père disait toujours qu'avoir un gros nez, c'est avoir du caractère. Je voulais refaire mon nez. Je détestais mon nez. Il me faisait tellement honte. Mais il me disait que ce serait la pire des erreurs et que Juliette Gréco avait un merveilleux gros nez, qu'elle a eu recours à la chirurgie et qu'elle n'était plus elle-même. Elle n'avait plus la même personnalité. Donc voilà, j'ai un gros nez.

Au fil du temps, Charlotte a donc réussi à accepter son "gros nez", qui est aujourd'hui une force. Son caractère ne se résume pas à son nez, bien entendu. Mais il a forgé l'actrice qu'elle est aujourd'hui!

"Et moi, si j'aime pas mon nez, je fais quoi?"

Tout le monde n'est pas Charlotte Gainsbourg et ne parvient pas à accepter son nez. Si ce petit détail vous gâche la vie, pourquoi ne pas essayer d'en faire un ami, voir un allié? Organisez-vous un petit photoshoot avec un bon photographe en lui demandant de mettre votre visage en lumière. Et puis, si vraiment vous ne l'aimez pas, sachez que quelques traits de contouring finement estompés donneront l'illusion d'un nez plus fin.

Mais avec un "gros" ou un "petit" nez, l'important au fond, c'est que vous vous aimiez.

On en a aussi parlé:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.