Home Stars La vague de haine contre le fils de Donald Trump fait réagir

La vague de haine contre le fils de Donald Trump fait réagir

Reporters
Depuis la cérémonie d'investiture de Donald Trump, son jeune fils, Barron, était la cible de moqueries parfois très cruelles de la part d'internautes. Près d'une semaine plus tard, beaucoup appellent au calme. 

Le fils de Donald Trump n'a que 10 ans mais a dû endurer des milliers de commentaires désobligeants voire carrément insultants depuis la cérémonie du 20 janvier. Barron Trump avait souvent l'air absent, baillant quelques fois devant les photographes. Certains avaient été jusqu'à le dire autiste. 

La Maison Blanche dit stop

Quelques jours après les divers tweets, la Maison Blanche a dû réagir en envoyant un communiqué. Elle demande de laisser Barron Trump "loin des projecteurs". 

Il existe une tradition ancienne selon laquelle les enfants des présidents peuvent grandir loin des projecteurs. La Maison Blanche s'attend à ce que cette tradition continue.

Une humoriste va trop loin

Ce communiqué intervient juste après le tweet déplacé de Katie Rich, scénariste pour NBC qui a notamment créé le Saturday Night Live.

Twitter

"Barron sera le premier enfant scolarisé à la maison à faire une fusillade dans son école".

Ce dernier a été effacé immédiatement mais le mal était fait. NBC a donc décidé de licencier "indéfiniment" la scénariste malgré le message d'excuse partagé par Katie Rich. 

"Je regrette profondément ce que j'ai fait et ces mots blessants, je suis vraiment désolée".

De toute l'histoire des présidents des États-Unis, les enfants ont rarement été épargnés. Chelsea Clinton, la fille de Bill et Hillary, a d'ailleurs partagé un message de soutien pour le fils de Trump: "Barron Trump  , comme tous les autres, devrait simplement pouvoir être un enfant". Et ce, qu'importe nos opinions politiques. 

Lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.