Home Stars Kate Winslet: son coup de gueule contre Photoshop

Kate Winslet: son coup de gueule contre Photoshop

Corbis
La star de 40 ans refuse que ses photos soient retouchées. Selon elle, il s'agit d'un combat important à mener pour que les jeunes femmes arrêtent de complexer sur leur corps. Un discours qu'on applaudit!

Rides lissées, pattes-d'oie effacées et poignées d'amour gommées… Le logiciel de retouches Photoshop est devenu un véritable objet de débat. Pourquoi retirer des signes de vieillesse ou d'imperfection? Des marques de naturel? Pourquoi prôner une perfection de toute façon inatteignable?

Kate Winslet dit non

C'est la question que s'est posée Kate Winslet, qui refuse tout bonnement que son visage et son corps soient modifiés. Si certains magazines ont le malheur de le faire quand même, la star s'empresse de le crier haut et fort pour montrer son mécontentement. En 2003 déjà, il y avait eu controverse avec le magazine anglais GQ. Elle se jugeait "méconnaissable" sur leur couverture.

Une responsabilité envers les plus jeunes

Si la star est à ce point contre Photoshop, c'est pour des raisons éthiques louables qu'elle a mentionnées lors de la soirée "ELLE Women in Hollywood Awards":

Je pense que nous avons cette responsabilité envers les générations de jeunes femmes. Les jeunes femmes voient des magazines, prennent exemple sur les femmes qui ont du succès et veulent avoir des modèles. Je dirai toujours la vérité sur qui je suis à cette génération parce qu’elle doit avoir des leaders fortes. Nous sommes tous responsables du fait d’élever des jeunes femmes fortes.

Des complexes qui pourraient être évités

Les complexes que peuvent avoir de nombreuses femmes seraient, selon elle, provoqués par les photos des magazines et des publicités. Et si chaque star, chaque mannequin, chaque directeur artistique refusait d'être "photoshopé" ou d'utiliser le logiciel, ce diktat de la minceur et de la jeunesse éternelle, pourrait être, en partie au moins, évité.

Pour rappel, la star avait déjà posé au naturel pour le magazine Vanity Fair. On vous en parlait ici.

Katewinslet

Pour aller plus loin:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.