Home Stars Donald Trump échappe de peu à la mort

Donald Trump échappe de peu à la mort

NBC / Business Insider
Il préparait son geste depuis un an. Et il avait juré que s’il ratait sa cible, il recommencerait. Un Britannique de 19 ans a été inculpé hier à Las Vegas pour avoir projeté de tuer Donald Trump, le futur candidat républicain à la Maison Blanche.

Trump, l’ennemi du monde

Le milliardaire Trump ressemble à une caricature de lui-même. Sa perruque est aussi flagrante que son make-up et son programme politique semble s’inspirer du scénario le plus irréaliste d’un film dont seuls les Américains ont le secret.

Friand de polémiques en tous genres, il aime répéter que la place des femmes est à la maison, que tous les musulmans d’Amérique doivent dégager et que, ô surprise, la Belgique est une “ville”. 

Dénoncer les propos racistes

Las de ces invectives à outrance, Michael Standford s’est rendu au meeting que Donald Trump donnait au casino Treasure Island de Las Vegas le 18 juin dernier. Dans l’objectif de tuer le candidat, l’étudiant a tenté de désarmer un policier avant d’être maîtrisé par les forces de l’ordre. 

Considéré comme dangereux, le jeune homme est détenu sans possibilité de libération sous caution et risque plus de 10 ans de prison et 250.000 dollars d’amende. 

Tuer Trump à tout prix

Michael Standford a confié aux enquêteurs qu’il avait l’intention “d’essayer à nouveau de tuer Trump” si son plan échouait à Las Vegas. Convaincu de son geste, il a aussi affirmé que “s’il était remis dans la rue demain, il essaierait à nouveau”. 

En mars, un étudiant de 22 ans avait déjà tenté de s’en prendre au milliardaire américain lors d’une réunion de campagne. Il avait alors sauté sur scène pour “dénoncer les propos racistes” de Donald Trump, avant d’être arrêté. 

"Donald Trump", c'est le nom d'un patelin du Moyen-Âge? :

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.