Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
@unsplash

La solitude et la dépression nous feraient vieillir plus vite que le tabac

Camille Hanot
Camille Hanot Journaliste

Selon une nouvelle étude, se sentir déprimé.e, seul.e, triste ou encore malheureux.se accélérerait le vieillissement biologique. Des résultats qui confirment que prendre soin de santé mentale est plus important que jamais !

À côté de notre âge basé sur notre date de naissance, nous avons tous et toutes un âge biologique basé sur le vieillissement de l’état de notre organisme. Outre la génétique, notre mode de vie (alimentation, alcool, sommeil, tabac…) a une influence notable sur ce dernier.

Des chercheurs de l’Université de Stanford et de Hong Kong exposent également aujourd’hui que notre santé mentale a un impact sur notre âge biologique et qu’il est plus impactant que le tabac.... « Votre corps et votre âge sont connecté – c’est notre principal message » a indiqué Fedor Galkin, co-auteur de l’étude.

Prendre soin de sa santé psychologique

En effet, selon cette étude, publiée le 27 septembre 2022 dans la revue Aging-US et relayée par The Guardian, se sentir déprimé.e, seul.e, triste ou encore malheureux.ses accélérerait notre vieillissement biologique de près de deux ans. En d’autres mots, une mauvaise santé mentale a un impact sur la santé générale de nos cellules.  La dépression, la solitude ou la tristesse peuvent ajouter jusqu’à 1,65 ans à notre âge biologique. Et un âge de biologique élevé augmente également le risque de contracter des maladies comme le diabète, des maladies cardiaques ou encore la maladie d’Alzheimer.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont récolté et analysé les données sanguines et biométriques de 11.1914 adultes chinois et ce, avec une « horloge de vieillissement ».

Conclusion ? « Prendre soin de votre santé psychologique est le mieux que vous puissiez faire pour ralentir votre rythme de vieillissement », affirme Fedor Galkin, co-auteur de l’étude.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à vous rendre sur le site Depressions.be pour consulter une liste de professionnel·le·s capables de vous aider.

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires