Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

Il serait possible d’avoir un orgasme de la gorge

Ana Michelot
Ana Michelot Journaliste

Et s’il était possible d’atteindre le summum du plaisir dans la gorge ? Loin d’être un mythe, l’orgasme de la gorge aurait été expérimenté par plusieurs femmes et hommes.

Dès 1999, une étude est réalisée par le Dr. Herbert Arthur Otto sur le sujet de l’orgasme de la gorge. Pour les recherches nécessaires à l’écriture de son livre « Liberated Orgasme : The Orgasmic Revolution », il interroge 205 femme et 130 hommes, parmi eux 20 % du groupe des femmes et 20 % du groupe des hommes affirment avoir déjà connu ce type d’orgasme provoqué par une vague de plaisir venant de la bouche, de la gorge ou de la langue. Depuis, d’autres personnes ont témoigné de ce même phénomène méconnu comme le rapporte un article du média « Insider ». On y découvre par exemple le témoignage d’une femme d’une cinquantaine d’années, habitant au Texas, qui affirme avoir fait l’expérience d’un orgasme de la gorge alors qu’elle pratiquait une fellation, elle explique avoir senti sa salive s’épaissir et son corps tout entier trembler. La sexologue Carol Queen, déclare auprès du média :

La stimulation de n’importe quelle partie du corps peut entraîner des expériences orgasmiques. L’orgasme est centré dans le cerveau, et certaines personnes peuvent ressentir l’orgasme d’une manière que la plupart des autres ne savent même pas être possible.

Un orgasme de la gorge serait donc tout à fait possible puisque de nombreuses parties de notre corps sont très érogènes et que la bouche et la langue sont remplies de terminaisons nerveuses. Il est d’ailleurs précisé que cet orgasme ne nécessite pas forcément de sexe oral puisque la stimulation des doigts peut suffir ou encore celle d’un sextoy. Cette sensation de plaisir intense serait due au nerf vague, un nerf dont les ramifications sont reliées à l’arrière de la gorge et à la langue, ce qui permettrait cette sensibilité comme l’explique le Dr. Amir Marashi, cité par « Insider ».

Lire aussi : Des scientifiques dénombrent les nerfs du clitoris

Autre fait scientifique à connaître, ce nerf serait connecté de façon indirecte aux parties génitales grâce au nerf pudendal, ce qui expliquerait que certaines personnes affirment ressentir l’orgasme dans leur gorge et également dans leurs parties intimes. Mais attention, Chelsie Reed, spécialiste, rappelle à « Insider » que « comme tout orgasme, cela commence avant tout dans la tête », ce n’est donc pas quelque chose d’automatique qui se passerait dans la gorge. Elle poursuit : « C’est pourquoi nous n’obtenons pas d’orgasmes tout le temps en mangeant, en nous massant le cou ou en nous nettoyant les oreilles ». 

Lire aussi :

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires