Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Unsplash

C’est quoi le Mistress Day, la Saint-Valentin des infidèles?

Gwendoline Cuvelier Journaliste

Originaire des Etats-Unis, le « Mistress Day » (soit « le jour de la maîtresse ») désigne la célébration clandestine de la Saint-Valentin fêtée habituellement le 13 février, la veille du jour officiel.  

Derrière la Saint-Valentin, cette fête des amoureux où l’on échange mots doux passionnés et cadeaux romantiques, se cache une réalité un peu moins rose : il s’agit également du moment préféré des infidèles pour honorer leur relation adultère!

Lire aussi: « Je t’aime, je te trompe »: le livre qui démonte les clichés sur l’infidélité

Le Mistress Day, la Saint-Valentin des infidèles en plus excitante

Le site de rencontre extraconjugale Gleeden a interrogé plus de 12 000 de ses membres européens afin de savoir si ces derniers souhaitaient célébrer la Saint-Valentin avec leur maîtresse cette année. Et c’est effectivement le cas pour plus de 77% des répondants! Le plus incroyable? Seuls 53% des hommes interrogés comptent fêter ce jour particulier avec leur conjointe officielle!

Les hommes infidèles sont visiblement plus enthousiastes à l’idée de célébrer la Saint-Valentin avec leur amante qu’avec leur partenaire de vie. Ce qui est loin d’étonner Solène Paillet, directrice de la communication de Gleeden:

Les infidèles engagés dans une relation extra-conjugale sont encore dans la phase dite « de la lune de miel » où la passion et l’envie de se voir constamment est très forte. Il est donc compréhensible qu’ils désirent passer cette célébration ensemble plutôt qu’avec leur conjointe.

Même constat du côté de la plateforme ExtraConjugales.com dans le cadre d’une enquête sur le « Mistress Day ». Les hommes trompeurs se montreraient beaucoup plus généreux avec leur femme officieuse qu’avec leur femme officielle à l’approche du 14 février.

Alors que les hommes interrogés dans le sondage dépenseront en moyenne 109 euros pour le cadeau de leur conjointe, ils sont prêts à dépenser en moyenne 221 euros pour leur maîtresse.

souligne Alex Fantini, fondateur du portail ExtraConjugales.com.

Entre le cadeau, le dîner aux chandelles et la chambre d’hôtel, les infidèles prévoient de dépenser en moyenne 476 euros contre seulement 221 euros pour leur femme. « En bref, les hommes dépensent 2 fois plus lors du “Mistress Day” que pour leur femme » remarque Alex Fantini.

Une célébration en décalé

Selon la « tradition », les infidèles fêtent habituellement leur amour caché le 13 février. Mais, cette année, nombreux·ses sont celles et ceux qui vont devoir s’organiser autrement. D’après l’étude menée par Gleeden, en 2022, les trompeurs·ses ont décidé de repousser cette célébration à plus tard pour plus de discrétion. En effet, cette année le « Mistress Day » tombe un dimanche, un jour habituellement consacré à la famille. 79% des couples illégitimes auraient donc décidé de s’adapter au calendrier et repousser leur rendez-vous galant à un autre moment.

Seuls 21% des hommes interrogés semblent vouloir célébrer « Mistress Day » à la date originelle du 13 février, quitte à devoir trouver une excuse élaborée pour s’absenter en cette journée dominicale.  Alors que la grande majorité des infidèles (49%) s’accordent à replanifier cette journée le lendemain de la Saint-Valentin soit le 15 février, 13% préfèrent se laisser un peu plus de temps et trouver un moment plus opportun pour le faire. À noter que 17% des sondés n’ont pas froid aux yeux et prévoient de célébrer la Saint-Valentin avec leur maitresse le jour même de la Saint-Valentin, le 14 février. 

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires