Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty

Comment savoir si vous souffrez du syndrome de Paris

Sarah Mangeleer
Sarah Mangeleer Journaliste

Chaque année, certain·e·s touristes sont frappé·e·s par le syndrome de Paris. Voici comment le reconnaître si vous êtes de passage à la capitale française et surtout: comment faire pour l’éviter.

Lire aussi: On vous présente la ville la plus agréable d’Europe

Qu’est-ce que c’est que ça?

« Le syndrome de Paris est le nom donné à un phénomène observé chez une infime minorité de visiteurs à Paris dont l’expérience est très différente de ce à quoi ils s’attendaient ou auxquels ils sont habitués. Il est considéré comme une forme extrême de choc culturel et s’est manifesté par un certain nombre de symptômes psychiatriques et psychosomatiques, notamment des états délirants, des hallucinations, des sentiments de persécution, une déréalisation, une dépersonnalisation, de l’anxiété, des étourdissements, de la tachycardie, de la transpiration et des vomissements », explique MayCauseWonderlust.

La responsable qui se cache bien souvent derrière ce syndrome? La déception! « La déception liée au contact avec la réalité quotidienne est aussi un facteur d’incompréhension et d’angoisse, mais aussi de désillusion et de dépression. L’image stéréotypée de Paris, ville de consommation de produits de luxe, largement véhiculée par les sources d’information, ne résiste pas à la quotidienneté : nous ne sommes pas tous et toutes habillés chez les grands couturiers, notre vie n’est pas seulement oisive et culturelle, la politesse, le raffinement, la galanterie « ont fait long feu » », écrit Hiroaki Ôta, le tout premier psychiatre à avoir théoriser ce phénomène.

La déception liée au contact avec la réalité quotidienne est aussi un facteur d’incompréhension et d’angoisse, mais aussi de désillusion et de dépression.

Hiroaki Ôta

Psychiatre

Les effets et symptômes du syndrome

« Cela se traduit par des attaques de panique, des angoisses très fortes. Les personnes ont parfois l’impression de mourir. Mais il n’y a pas de séquelles. Ces symptômes deviennent plus intenses à la seule idée de visiter la capitale », décrit Rodolphe Oppenheimer, praticien, dans une interview accordée à 20minutes.fr.

Cela se traduit par des attaques de panique, des angoisses très fortes. Les personnes ont parfois l’impression de mourir. Mais il n’y a pas de séquelles.

Rodolphe Oppenheimer

Praticien

Si le syndrome de Paris est connu pour toucher principalement les japonais, ils ne sont pas les seuls concernés. En effet, les anglais et les australiens de passage dans la capitale française peuvent également souffrir de ce syndrome (ainsi que potentiellement toute personne qui idéaliserait la ville de façon excessive).

Comment l’éviter?

Le site MayCauseWonderlust donne certains conseils pour ne pas souffrir du syndrome de Paris. Le plus important est tout simplement « d’ajuster ses attentes »: « Dans l’ensemble, je pense que la clé pour éviter le syndrome de Paris et la déception de Paris en général est d’ajuster vos attentes. Il y a du glamour et de la romance, oui, définitivement. Mais c’est aussi une grande ville animée avec parfois de la saleté, du bruit et beaucoup de touristes! ».

Lire aussi:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires