https://api.mijnmagazines.be/packages/navigation/

Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…
© Getty Images

Pellicules: comment s’en débarrasser et retrouver un cuir chevelu sain 

Les pellicules font partie des problèmes capillaires les plus courants. Et malgré qu’ils soient bénins, ces petits fragments qui constellent les cheveux et se déposent sur les vêtements peuvent être très dérangeants, voire susciter de véritables complexes. On se penche sur ce phénomène pour en comprendre l’origine et trouver des pistes de traitement.


Les pellicules. Une fois qu’on les a remarquées, on ne pense plus qu’à ça, les traquant sur notre crâne pour tenter de les éliminer (sans succès) à la brosse. Choisissant ses vêtements en fonction, en évitant les teintes sombres sur lesquelles elles risqueraient d’apparaître encore plus flagrantes et craignant à chaque discussion que notre interlocuteur.rice, ait son regard inexorablement attiré par des points blancs autour de notre visage. On examine au peigne fin ce phénomène, qui nous donne juste envie de nous arracher les cheveux.

Que sont les pellicules?


Ces particules sont des squames de la peau, ayant majoritairement la forme de petits flocons. Elles sont très communes, touchant près de la moitié des individus de la planète durant une période de leur vie ou sur la durée, majoritairement entre l’âge de 18 et 60 ans. Les hommes en souffrent généralement plus que les femmes. Elles peuvent également s’accompagner de démangeaisons et de rougeurs. Il en existe deux types:

  • les pellicules sèches: de couleur blanche ou grise, se détachant facilement ou tombant toutes seules. Des démangeaisons y sont fréquemment associées. Elles concernent les cuirs chevelus secs ou normaux.
  • les pellicules grasses: qui collent au cheveux et touchent les cuirs chevelus gras. Elles sont jaunâtres, parfois sous forme de plaques et liées à un excès de sébum. Elles peuvent également provoquer des démangeaisons et parfois des chutes, la racine des cheveux étant alors étouffée.

D’où viennent-elles?


Le renouvellement des cellules du cuir chevelu se fait, en temps normal, selon un cycle de 28 jours, mais il arrive, chez certaines personnes, que la durée de celui-ci ne soit que de 5 à 14 jours seulement. Les cellules arrivent alors en amas sur le crâne, formant des paquets et des plaques. Les pellicules sont ces cellules mortes qui se desquament et tombent. Les causes sont elles variables et parfois compliquées à identifier.

  • Pityriasis: un champignon qui colonise le cuir chevelu et perturbe le renouvellement cellulaire. Il s’agit de l’une des causes les plus fréquentes, souvent encore empirée par la transpiration crânienne et le port d’un bonnet, d’un chapeau ou d’une casquette.
  • Dermatite séborrhéique ou eczéma: une infection provoquée cette fois par un autre champignon, le Malassezia. Elle entraîne souvent l’apparition de plaques rouges ailleurs sur le corps, notamment sur les ailes du nez ou l’arrière des oreilles.
  • Psoriasis: maladie auto-immune entraînant une activité excessive du système immunitaire. Les pellicules correspondent alors à une réaction de défense trop forte de l’organisme.
  • Des facteurs périodiques: comme le stress, la fatigue, l’anxiété ou un dérèglement hormonal.
  • Des facteurs héréditaires.

Comment les traiter?


Le traitement est directement dépendant du type de pellicules et de leur cause et origine. Pour cela, et d’autant plus dans les cas sévères, rien ne remplace une consultation chez un dermatologue, qui analysera l’état du crâne et du cuir chevelu. Mais il est d’ores et déjà possible de mettre en place certaines astuces et solutions pour prendre soin de sa chevelure, limiter la propagation et éviter d’aggraver la situation.

  1. Éviter toute forme d’agression du cuir chevelu: en préservant notamment celui-ci de la chaleur trop forte, des lavages très fréquents, avec des formules décapantes et chimiques (bannissez celles contenants des silicones ou SLS) et en évitant de gratter frénétiquement.
  2. Utiliser un shampoing acheté en pharmacies dédié à ce type de problématique: ils contiennent habituellement un antifongique agissant sur les champignons, un kératolytique pour exfolier et des agents anti-démangeaisons ou des actifs comme de l’huile de cade ou du zinc pour le renouvellement cellulaire.
  3. Employer des traitements spécifiques pour traiter les zones de desquamation, comme des ampoules contenant de l’acide salicylique et un antifongique.
  4. Nettoyer ses ustensiles de coiffure régulièrement pour leur retirer l’excédent de sébum qui peut y rester accroché.
  5. Recourir à l’aromathérapie et aux huiles essentielles: notamment celles de Tea Tree, Laurier Noble, Palmarosa, Romarin ou Cèdre d’Atlas. pour purifier et apaiser.
  6. Protéger votre cuir chevelu des rayons du soleil.
  7. Ranger au placard les produits coiffants: tels que les gels et laques, ainsi que les shampoings secs.


Si après deux semaines, aucun traitement en vente libre ne fonctionne ou si vous constatez une aggravation de la situation, il devient alors indispensable d’aller consulter.

Pour continuer à prendre soin de sa chevelure:

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires