Gen F

En rejoignant la communauté, vous recevez un accès exclusif à tous nos articles, pourrez partager votre témoignage et…

Harpie, les bijoux sauvagement beaux made in Liège

Kathleen Wuyard

Inspirée tant du symbolisme religieux que de l’univers marin et des voyages, Harpie est le genre de marque de bijoux qu’on adore, unique et über cool tout en maintenant des prix doux. Et le plus beau, c’est qu’en craquant, on soutient la création belge puisque cette jeune marque irrésistible est originaire de Liège.


Une harpie, selon le dictionnaire, c’est soit « une créature mythologique à corps de vautour et tête de femme » ou une « femme méchante et acariâtre ». Si Alix, la créatrice de la marque, a choisi ce nom, ce serait plutôt pour évoquer la première définition: selon elle, la femme Harpie est « fondeuse et rêveuse, déterminée et passionnée, honnête et sincère », et au final, elle est au fond un peu de nous toutes à la fois. Et puis beaucoup d’Alix aussi. Diplômée en nutrition et en pharmacie, cette Liégeoise de bientôt 30 ans a toujours eu la fibre créative et a décidé il y a quatre ans de quitter sa carrière toute tracée pour se lancer dans la création.

Je cherchais un nom de marque qui se retiendrait facilement. Dans la mythologie, les harpies sont mi-femmes mi-oiseaux, super fonceuses et dévastent un peu tout sur leur passage, et mes proches trouvaient que l’esprit me collait bien à la peau. Elles sont vues comme négatives dans la mythologie, mais j’ai voulu transformer ça.


Et quand il s’agit d’orner ses femmes fonceuses de bijoux, Harpie mêle les influences et les inspirations pour un résultat tout à fait personnel.

Si l’idée du projet lui est venue il y a 4 ans, Alix a pris le temps de le réaliser en beauté, en cherchant des matières qui lui permettent un rendu aussi esthétique qu’accessible.

Tout est en acier inoxydable, parce que c’était primordial pour moi qu’on puisse vivre avec les bijoux sans qu’ils ne s’abîment. Je ne quitte jamais les miens, je vais dans l’eau avec, et ils ne décolorent pas. Outre la durabilité, je voulais aussi des prix accessibles afin que toutes les femmes puissent se faire plaisir.


Le résultat: une première collection hautement désirable, allant de 15 à 65 euros selon les pièces, où l’on retrouve aussi bien des créoles au diamètre parfait que des médaillons mythico-religieux à accumuler au cou ou des coquillages à arborer au poignet. Un joli éclectisme qui constitue la parure rêvée de la fille cool et branchée.

D’ailleurs, pour incarner le premier lookbook, Harpie a tout naturellement choisi Marine Candova, la sublime et coolissime propriétaire de Cdlt, la galerie d’art liégeoise incontournable pour les amateurs de jeunes artistes et de curiosités, shootée pour l’occasion par Luna Jacob. Et s’il est impossible d’imiter sa dégaine à nulle autre pareille, il est toutefois possible de s’approprier tout à fait les bijoux grâce au service de personnalisation proposé par Harpie. Le credo: proposer à chaque cliente d’être la créatrice de ses envies, qu’il s’agisse de personnaliser un médaillon ou un bracelet esclave. Parce que pour la marque « rien n’est impossible », et ce qui est certain aussi, c’est qu’il est impossible de résister à l’esthétique libérée d’Harpie.

Lire aussi: 

Claudine à Paris, la marque de bijoux canon à prix mini qui nous fait craquer

Coup de foudre pour les bijoux gravés d’empreintes digitales

10 boutiques en ligne où trouver des bijoux sublimes à prix accessibles

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Nos Partenaires