Home Psycho & Sexo Une athlète belge envisage l’euthanasie après les Jeux Olympiques

Une athlète belge envisage l’euthanasie après les Jeux Olympiques

Marieke Vervoort, athlète belge, participera aux jeux paralympiques cet été. La sprinteuse en fauteuil roulant compte mettre un terme à sa carrière après la compétition, sa "seule raison de vivre". 

Le nom de Marieke Vervoort ne vous dit peut-être rien. Pourtant, cette grande sportive a gagné une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Londres. Cette sprinteuse de talent envisage l'euthanasie. 

Championne dans l'âme

Marieke Vervoort est déjà certaine: ce seront ses derniers jeux paralympiques. Mais elle compte bien tout donner pour remporter une médaille. Elle se confiait au micro de RTL-TVI:  "je pense que j'ai des chances de médailles en 100 mètres et 400 mètres mais ça va être très dur parce que ma concurrente canadienne est très forte aussi". 

Une douleur constante

La médaillée d'or a expliqué à France2 qu'elle chassait ses idées noires dans le sport. Il lui permet d'oublier la souffrance et la tristesse. Mais sa maladie dégénérative est incurable et les maux de plus en plus difficiles à supporter. L'euthanasie serait une option pour abréger ses souffrances. Marieke ne souhaite qu'une chose: terminer sa carrière sur un podium, là où elle a sa place. 

Plus d'actu:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.