Home Psycho & Sexo Travailler nu le vendredi pour être plus proche de ses collègues

Travailler nu le vendredi pour être plus proche de ses collègues

Vendredi, tout est permis? Oubliez le classique "Casual Friday", où l'on s'habillait cool pour se rendre au travail. Pour renforcer les liens entre collègues, la tendance serait de tomber la chemise… et le reste.

"En retirant  ses vêtements, on se défait de nos inhibitions, on se parle plus ouvertement, plus honnêtement!" Tels étaient les propos tenus par le psychologue David Taylor, spécialiste du travail en entreprise, lors du lancement du Friday Naked, en 2009.

On retire tout!

Au lieu du désormais clasique Casual Friday, au moins un vendredi par mois, les employés d'une même société sont invités à venir travailler en tenue d'Adam et Eve. "Proposer à tous les membres d’une organisation de se mettre nu a été la technique la plus extrême que j’ai utilisée, a commenté l'expert. Cela peut paraître étrange, mais ça fonctionne. C’est l'ultime moyen d’expression de sa confiance en soi et en les autres."

Ça, jamais!

Si l'envie de voir le joli informaticien du second dans le plus simple appareil nous a déjà titillées, l'idée de se retrouver tous à poils assis derrières nos bureaux ne nous tente pas, avouons-le. Elle a pourtant séduit l'équipe d'un Web magazine de San Francisco, The Bold Italic, qui a mené l'expérience durant un mois. Les réactions ont d'abord été hésitantes, mais tout le monde a joué le jeu. "Ça nous a pris moins d'une heure pour qu'on arrête de se sentir gênés, explique l'une des employées. Le troisième jour, tout nous paraissait étonnamment normal! Tout se faisait dans une ambiance bon enfant.

Un lien de confiance profond s'est tissé entre nous. Et notre productivité et notre créativité n'ont jamais été aussi fortes!

Poisson d'avril?

À lire ces lignes, on serait presque tentées… Sauf qu'à y regarder de plus près, on découvre que ledit magazine a publié le compte-rendu de son aventure le 1er avril! Le concept de David Taylor existe bel et bien et leur a inspiré cette blague, qui a fait un buzz sur la Toile. De la pure fiction? Oui et non, donc. L'une des responsables de la plaisanterie a avoué que lors des séances photos réalisées pour l'occasion, régnait "une telle convivialité que je me demande s’il n’y a pas quelque chose à creuser. Si les gens pouvaient dépasser le côté étrange de la chose, ça pourrait être une expérience vraiment intéressante à tenter pour de vrai." Et vous, ça vous dirait?

Pour aller plus loin

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.