Home Psycho & Sexo Snapchat: et si les filtres nous filaient des complexes?

Snapchat: et si les filtres nous filaient des complexes?

C'est le nouveau débat qui agite la Toile: les filtres de Snapchat – qui nous lissent le teint, illuminent notre peau et affinent notre nez – ne sont-ils pas une véritable machine à complexes?

On ne va pas se mentir: si autant de personnes surkiffent le réseau social du petit fantôme, c'est parce que les filtres Snapchat nous rendent très beaux (surtout celui du chien). Même le lendemain d'une grosse teuf. Même le soir en pyjama, les cheveux en pétard. Et finalement, ces filtres finissent par uniformiser les critères de beauté. Pour devenir "plus jolies", il faudrait avoir un micro-nez, un visage affiné et un épiderme zéro défaut. 
 

Des critères de beauté occidentaux

À l'origine de cette polémique? Nicole Williams, une blogueuse américaine, qui a publié un billet intitulé "Mon téléphone pense que j'ai besoin d'une rhinoplastie" sur le site Medium.

Ça m’a pris un moment avant de comprendre que mon téléphone me rendait plus jolie en se basant uniquement sur un algorithme bien occidental. (…) Le filtre beauté le plus populaire sur Snapchat amincit mon visage, agrandit mes yeux et affine mon nez (…) à force j’ai fini par préférer mon 'faux' nez.

En plus d'être uniformisés au possible, les critères de beauté seraient occidentalisés. Exit les nez trop larges des afro-américaines ou les petits yeux des femmes asiatiques. Bad buzz pour Snapchat, qui vient justement d'être accusé de racisme après avoir proposé le filtre "Yellowface" avec des grandes joues et des yeux dessinés de manière bridée. 

"Je veux vivre avec un filtre Snapchat"

La preuve la plus criante que Snapchat nous file des complexes, ce sont les nombreux messages publiés sur les réseaux sociaux qui disent, par exemple, "j'aimerais vivre avec un filtre Snapchat en permanence". En gros, se voir "plus belle" (les guillemets ont toute leur importance) que ce que l'on est réellement nous inciterait à la chirurgie d'une part, et surtout, nous ferait nous sentir vachement moches au naturel #nofilter. Alors que bon, si on avait tous un nez tout fin, une peau toute claire, des yeux énormes et des lèvres pulpeuses, on perdrait notre singularité et on se ressemblerait tous, comme des clones. On espère donc que Snapchat veillera bientôt à diversifier ses filtres. Parce que contrairement à ses photos, les complexes disparaîssent rarement en 5 secondes.

À lire aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.