Home Psycho & Sexo #MotherhoodChallenge: super maman, c’est moi!

#MotherhoodChallenge: super maman, c’est moi!

Admirez le beau déguisement que j'ai cousu moi-même pour Léa! Regardez comme Léo s'éclate à la plaine de jeux! Voyez un peu quelle merveilleuse famille nous formons! Ça mérite bien un selfie estampillé #MotherhoodChallenge, non?

Non. Entendons-nous bien: c'est super que votre rôle de maman vous éclate, nous sommes ravies pour vous et vous souhaitons tout le bonheur du monde. En revanche, pas besoin de taguer vos amies en les invitant à vous imiter, à savoir= publier trois photos illustrant leur vie de maman, pour qu'elles perpétuent à leur tour cette nouvelle tendance débarquée sur les réseaux sociaux: le #MotherhoodChallenge.

#Motherwhat?

De la même manière que le Ice Bucket Challenge encourageait les gens à se renverser un seau d'eau glacée sur leur tête et à publier la vidéo de leur exploit, le Motherhood Challenge (littéralement "le défi de la maternité") invite les mamans à publier des photos symbolisant leur statut de mère et à taguer leurs amies dont elles estiment qu'elles méritent aussi le titre de Super Maman. L'objectif? Il n'y en a aucun. Sinon créer une longue chaîne de "mamantié" par-delà les frontières. Rien de plus. Ni motivation humanitaire, ni moyen de récolter des fonds, ni même performance artistique.

Juste le plaisir de se jeter des fleurs et d'en jeter quelques-unes au passage à des copines, mères elles aussi.

Et les autres?

Les autres, celles qui ne sont pas (encore) mamans, sont priées de liker sans participer. C'est d'ailleurs ce qui vaut au #MotherhoodChallenge toute une salve de critiques: la glorification des mères de famille comme si elles étaient supérieures aux autres femmes. Ses détracteurs le définissent comme une auto-distribution de bons points, une façon de se badigeonner le nombril avec le pinceau de l'autosatisfaction qui a le don d'irriter, de choquer ou de déprimer celles – et ceux! – qui ne font pas partie de la bande.

Si t'as pas d'enfant, t'as rien compris

Comme si, pour une femme normalement constituée et psychologiquement équilibrée, l'accomplissement personnel passait d'office par la maternité… Vaste blague. Non seulement les mères qui verraient passer les selfies sans jamais être taguées pourraient se sentir blessées de ne pas être perçues par leurs copines comme de super mamans. Que dire de celles qui n'ont pas d'enfant pour des raisons médicales ou qui n'y arrivent pas? Idem pour les femmes qui n'en ont pas délibérément et qui revendiquent leur choix. Pour le coup, ce #MotherhoodChallenge est loin d’être fédérateur.

Faut-il arrêter d'exposer son bonheur?

Grand Dieu non, évidemment. Rien ne vous interdit de publier de jolies photos de Léo dans le bac à sable ou de Léa en Reine des neiges. Nous aussi, à la rédac', on est les premières à fondre devant les orteils du bébé de Justin Timberlake, mais regardez-y de plus près… Pas d'hashtag pour Justin, pas d'auto-congratulation, juste un cliché parmi d'autres, entre un tagine d'agneau aux figues et un selfie en amoureux devant la Tour Eiffel… #PerfectLifeChallenge (mais c'est une autre histoire).

Lisez aussi: