Home Psycho & Sexo Ce court-métrage glaçant illustre le jeu des pervers narcissiques

Ce court-métrage glaçant illustre le jeu des pervers narcissiques

YouTube
La campagne est sortie en 2012, mais le sujet, lui, n'a pas de date limite. Ce court-métrage glaçant de réalisme illustre à quel point la violence psychologique peut faire aussi mal que les coups.

Fred et Marie sont les héros réguliers de campagnes belges contre les violences conjugales. Dans ce film de 15 minutes, dont la justesse est secouante, Fred se glisse dans la peau d'un manipulateur, qui a tous les traits du pervers narcissique. Tantôt agressif, dégradant et humiliant, il peut se montrer tendre et attachant, la seconde qui suit.

Je te détruis, mais je t'aime

Pour tempérer ses accès de violence, les minimiser et déstabiliser encore plus sa victime, Fred compte sur les compliments. Chez lui, les insultes et les reproches se ponctuent de "Je suis désolé mon amour" et de "Je t'aime…" Mais quand Fred retourne sa veste, c'est Marie qui trame, pour devenir l'ombre de son ombre.

La violence psychologique, c'est de la violence tout court

Ce film n'est pas une fiction. Des milliers d'hommes et de femmes belges sont enlisés dans l'enfer de la violence psychologique, celle qui tue à l'intérieur, mais qu'on ne voit pas toujours de l'extérieur.

Moins visible que les coups, la violence psychologique n’en détruit pas moins celles et ceux qui en sont victimes. La violence psychologique, c'est de la violence tout court.

Dire non avant qu'il ne soit trop tard

La violence conjugale peut toucher n'importe quel couple, dans n'importe quel milieu. Et elle touche aussi les hommes! Ce n'est ni une maladie, ni une fatalité. C'est un cercle vicieux qu'il faut rompre… Vous souffrez de violence conjugale? Vous en êtes témoin? Ce numéro est le vôtre: 0800/30.030.

Pour aller plus loin

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.