Home Psycho & Sexo Cambodge: un éléphant monté par des touristes meurt de fatigue

Cambodge: un éléphant monté par des touristes meurt de fatigue

Yem Senok
Sambo, une femelle éléphant âgée d'une quarantaine d'années est décédée ce vendredi 22 avril 2016, sur le site archéologique d'Angkor Vat, au Cambodge. C'est sous un soleil de plomb et en transportant des touristes que l'animal s'est effondré.

En Asie, découvrir des paysages à dos d'éléphants est une activité très branchée et pourtant trop banalisée. En effet, beaucoup de touristes l'ignorent mais une balade en compagnie de Dumbo engrange de la maltraitance envers les animaux et la mort dans des cas extrêmes.

Sambo, mais tant d'autres…

Depuis 2001, Sambo, éléphant quarantenaire, travaillait pour la petite compagnie locale "Angkor Elephant Company". Elle parcourait le site archéologique de "Khmer", vaste de 400 kilomètres carrés, pour le plaisir des touristes. Vendredi 22 avril 2016, l'animal est décédé après un parcours de 40 minutes sous une chaleur insoutenable. Et ce n'est pas le premier cas de décès dans ce genre de compagnies…

Sambo, éléphant décédé

Morte d'une crise cardiaque

L'organisme touristique "Angkor Elephant Company", s'explique dans le journal local The Phnom Penh Post:

Après vérifcation de notre vétérinaire, nous avons conclu qu'elle était morte d'une crise cardiaque, due à des températures élevées et au manque de vent.

Un aveu à demi-mots, puisque Sambo est en soi décédée d'épuisement. Quand on sait que les températures relevées ce vendredi étaient de 40 dégrés sur le site, on est d'autant plus choquées.

Un électro-choc sur la Toile

Le décès de Sambo indigne le Web. La photo choc de l'éléphant amaigri et gisant sur le sol a été partagée plus de 8000 fois. La polémique de ces "animaux-objets" est plus que jamais relancée. Une pétition a d'ailleurs été mise en ligne pour lutter contre les transports à dos d'éléphants sur le site d'Angkor. Sur place aussi, on veut en finir avec ce qu'on pourrait associer à de l'esclavagisme animal. Jack Highwood, responsable de l'ONG "The Elephant Valley Project" se confie par mail au même journal local:

J'appelle à des conditions de travail réglementées. Par ailleurs, l'Angkor Elephant Company contient la plus grande concentration d'éléphants captifs du pays dont 13 éléphants sont actuellement exploités.

Un témoignage qui fait froid dans le dos… Vous êtes pour la défense des animaux? Nous aussi:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.