Home Psycho & Sexo Atteinte d’alopécie, Clara se fait refouler d’un job « parce qu’elle est chauve »

Atteinte d’alopécie, Clara se fait refouler d’un job « parce qu’elle est chauve »

Nathalie Majerus
Clara, jeune Namuroise de 26 ans, souriante et pleine de vie, s'est vue privée d'un emploi à cause de son alopécie. Un acte qu'elle dénonce en appelant à la mobilisation ce 29 avril. 

Quand elle a eu 4 ans, Clara a perdu ses cheveux. Ils sont tombés, comme ça, sans prévenir. Aucune maladie n'est en cause, c'est comme ça, c'est tout. Et elle le vit très bien. Sauf qu'il y a quelques jours, sa différence l'a privée d'un emploi. 

Un premier entretien parfait

Éducatrice de formation, Clara cherchait un emploi dans un bar. Elle décroche alors une première entrevue. "Tout s'est très bien passé. On a beaucoup discuté. Le gérant m'a briefée assez longuement sur les tâches à faire, les heures de boulot. Il m'a même proposé un essai".

Je pouvais choisir mes jours de boulot, mes heures. Humainement parlant, nous avions les mêmes attentes. Pour moi, c'était le job parfait. Jusqu'à ce que je retire mon foulard. 

La jeune femme explique alors au gérant son alopécie: "je lui ai montré mon crâne pour qu'il sache. J'ai bien précisé que je n'avais pas de cancer, que je n'étais pas malade. Il n'a pas semblé embêté pour autant". Il lui promet même de la rappeler rapidement pour un essai. 

Tomber de haut

Il y a quelques jours, toujours sans nouvelle, Clara prend la décision de le contacter. Et c'est la surprise: "il m'a clairement dit que ça n'irait pas plus loin à cause de mon alopécie. Il a demandé l'avis d'amis et de sa famille qu'ils lui auraient tous assuré que ça poserait un problème d'image. Du coup, il n'a pas souhaité travailler avec moi". Aujourd'hui, même si Clara ne lui en veut pas, elle est en colère devant cette discrimination évidente. Sur un post Facebook, partagé en masse, elle a dénoncé cette condition:

Je n'ai pas de cheveux, j'en suis fière et je vous emmerde. Je suis différente, je ne rentre pas dans les stéréotypes figés de notre société. Car une femme doit avoir les cheveux longs! Mais qui fait donc la société ? Et bien vous, moi, vos mômes, vos parents, … Vous contribuez à créer un société fermée à toutes différences. 

"Aujourd'hui je suis triste et révoltée que l’on m’ait répondu qu’avec des cheveux j’aurais pu convenir. J’ai peur quand je vois que nous sommes en 2017 et que les gens sont toujours ignorants face aux différences, que la publication de livre tel que “L’encyclopédie du baraki” soit autorisée". Elle termine son coup de gueule en invitant chacun à se sentir bien dans ses baskets: "Soyez fiers de vos différences, soyez fiers de prendre un chemin différent! Vous participerez à l’ouverture et la tolérance du monde".

Osons faire la différence

Suite à plusieurs centaines de partages, Clara a créé un événement le 29 avril prochain: "Oz Festival", un rassemblement citoyen organisé à Namur. Au programme, des concerts, des ateliers, des documentaires et bien d'autres activités. Le tout dans le simple but d'être ensemble, avec nos différences et nos similitudes. Vous aussi, soutenez Clara et tous les autres en vous rendant au "Oz Festival" ou en aimant sa page Facebook.

Photo: http://nathaliemajerus.be

L'actu du jour: 

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.