Home Psycho & Sexo Trop moche pour être aimée? Elle répond

Trop moche pour être aimée? Elle répond

@imgur
La différence et surtout la difformité appellent trop souvent la méchanceté gratuite. Cette jeune britannique, complexée pour une tache de naissance lui recouvrant la moitié du visage, a décidé de dire stop. Stop au camouflage et à la honte.

Quand on la regarde, on est frappées par ses jolis yeux, d'un bleu limpide… Et par cette forme violette qui prend la place de toute une joue. Lexxie Harford, une jeune femme de 23 ans, est née avec une tache recouvrant une importante partie de son visage. Après en avoir longtemps souffert, elle assume aujourd'hui pleinement cette marque. Et la place au centre de son combat contre les jugements.

Le regard des autres

"J'ai compris que j'étais différente à 9 ans", explique Lexxie, qui a passé son adolescence à essayer de masquer ce qu'elle considérait comme une anomalie. Mais après avoir usé et abusé de fond de teint couvrant, elle a choisi de tout arrêter et de s'accepter. Ses photos au naturel ont déjà été vues plus de 100.000 fois.

Je n'ai pas honte du tout. Je l'aime beaucoup en fait.

Répondre à l'incompréhension

De nombreux internautes curieux la contactent pour avoir des informations sur cette marque, qu'ils prennent souvent pour une ecchymose. La jeune femme leur répond avec sincérité: "Ce que je veux, c’est enseigner aux gens ce qu’est une tache de naissance pour ne pas qu’ils croient que c’est une blessure. Et que les personnes en ayant se sentent plus à l’aise de la montrer".

Trop laide pour l'amour?

La Britannique doit aussi faire face à des propositions franchement grossières. Elle a ainsi reçu une demande de participation à l'émission de télé-réalité anglaise "Too ugly for love" ("Trop laide pour l'amour"). Une raison supplémentaire pour Lexxie de continuer à s'exposer. "C'est une leçon d'humilité et ça m'inspire beaucoup à continuer à sensibiliser les gens", affirme-t-elle.

Campagne beauté

L'appel de la jeune femme a été entendu puisqu'elle a été contactée par des associations et des marques de vêtements. Et elle espère ainsi pouvoir lancer une vaste opération contre l'intolérance. À un utilisateur qui lui disait regretter de s'être moqué d'une connaissance ayant une tache de naissance, elle a répondu: "Cette publication me rend heureuse. Que tu admettes ça. J'espère qu'elle est heureuse, mais je suis aussi fière de toi."

troplaidepouretreaimée
@sylvenartist

D'autres sujets beauté engagés:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.