Home Psycho & Sexo C’est prouvé: les parents ont un enfant préféré

C’est prouvé: les parents ont un enfant préféré

On avait toujours eu un petit doute sur le fait que nos parents avaient un chouchou. Mais ils n'ont jamais voulu l'avouer sans culpabiliser. Il est maintenant inutile de le nier puisque la science confirme désormais notre sentiment d'injustice…

Dans une famille, il y a toujours un enfant à qui les parents passent tout: les bêtises, les crises et les sorties jusque pas d'heure. Un enfant qui n'est jamais puni alors que ses frères et sœurs le sont systématiquement. Bref, il y a toujours un petit préféré (oh, l'injustice!). Enfin ça, c'était notre sentiment. Katherine Conger, sociologue américaine, professeur à l'Université de Californie, s'est penchée sur la question de l'enfant préféré. Pendant trois ans, elle a étudié 384 familles composées de frères et sœurs. Et les résultats sont sans équivoque:

70 % des papas et 74 % des mamans avouent donner certains privilèges à un de leurs enfants.

Des conséquences sur les plus jeunes

Et cette différence de traitement aurait des conséquences surtout pour les cadets. Cela peut mener à une moins bonne estime d'eux-mêmes. Les aînés seraient moins impactés par les traitements préférentiels. 

La sociologue a aussi remaqué que tous les enfants avaient tendance à se sentir délaissés par rapport à leurs frères et sœurs. L'herbe est toujours plus verte ailleurs! 

Pour aller plus loin:

Jobs

Plus qu’une étape pour activer les alertes-infos!

Autorisez les notifications de Flair.be sur votre navigateur.